Grâce à un essai en contre au bout de la prolongation, les Racingmen ont réussi à remporter la demie face aux Clermontois (33-34). Les Franciliens disputeront une seconde finale cette saison après celle de Champions Cup.

Quel match ! De la tension, du suspense, du jeu. Tout était réunis pour une grand match. Le Racing est donc le premier qualifié pour la finale du Top 14. Au Roazhon Park de Rennes on s’est régalé devant ce match entre la Racing et Clermont. Et au terme d’un combat titanesque ce sont les Franciliens qui se sont imposés dans un match au scénario  que même George RR Martin n’aurait pas osé imaginé.

Dans ce match grandiose le Racing a fait le jeu en première période…  Carter permettait  aux siens d’ouvrir le score. Et c’est sur une inspiration de son ouvreur que le Racing a trouvé la faille. Un coup de pied dosé dans les 22 de l’ASM  pour un essai accordé au sud-africain Goosen après vidéo (16-3 à la 28e).

Un coup de massue pour Clermont qui s’était vu refuser un essai quelques  auparavant pour un en-avant de passe, alors que Fofana avait pris  à revers toute la défense adverse.  Plus brouillon que d’habitude  Clermont a finalement trouvé la solution sur un ballon porté.

Après un coup de pied de stratosphérique de Spedding qui trouvait une touche à 5m depuis son camp, l’ASM enclenchait la marche en avant et enfonçait tout sur son passage et revenait à 16-11 à la pause.

Dans la continuité de son essai, l’ASM débutait bien la seconde période avec deux pénalités de Lopez. Mais c’était sans compter sur le génie  de Rokocoko qui inscrivait le deuxième essai des siens après un numéro de soliste (21-17). Un match serré et ouvert. Dans le sillage d’un Rougerie toujours aussi inspiré, Fofana pouvait inscrire son premier essai (27 -27 à la 62e).

La fin de rencontre était tendu. Les deux équipes faisaient attention à ne plus prendre trop de risques. Le sort de ce match ne pouvait se régler après 80 minutes (27-27).

Clermont avait parfaitement négocié sa prolongation par une pénalité longue distance de Spedding (87e) et un drop, lui aussi lointain, de Brock James (92e).On pensait le Rancing condamné mais c’était sans compter sur une dernière inspiration francilienne. Imhoff jouait vite une touche, intercepté par Fofana. Mais la passe de Radosavljevic était interceptée à son tour par Kruger qui servait Imhoff. L’ailier argentin filait le long de la ligne de touche et se rapprochait des poteaux pour faciliter la transformation de Carter. Essai transformé, le Racing est en final, il connaitra demain adversaire.

Qui de Toulon ou de Montpellier sera de la fête à Barcelone ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here