Le temps additionnel revient cette semaine pour montrer que nos politiciens mouillent le maillot ! Les élections approchent et la rédaction a sorti sa plus belle loupe et son imper le plus étanche pour mener l’enquête sur les sports pratiqués par les politiques. Est-ce que José Bové fait réellement du kung fu ? Mélenchon est-il triple champion d’Europe de Bobsleigh, comme la légende le raconte ? Vous le saurez en lisant cet article digne des plus grandes enquêtes policières !

Plus pratique que de bas en haut, nous partirons de la gauche pour finir à droite. Commençons donc par un binôme redouté dans toutes les (grandes et moyennes) surfaces de réparation. Passé par le CSKA Moscou, Benoît « Goleador » Hamon, le renard des surfaces est connu pour ses feintes de frappe légendaires et son crochet du gauche (logique). Son manager, le tacticien Vincent Peillon, est très fier de son poulain. En effet, ce dernier est candidat pour être élu au plus prestigieux trophée politico-sportif français : le Ballon d’Or de l’Elysée. Le gagnera-t-il ? Réponse dans quelques mois… En attendant, nous avons fouillé dans nos archives pour vous ressortir le cliché montrant les deux compères après un match intense, lorsque les deux hommes jouaient pour le FC Nudiste-Sur-Loire.

La gauche semble fan de ballon rond puisque l’athlétique François Hollande est lui aussi connu pour avoir fait trembler les filets à de nombreuses reprises. Néanmoins, le « Pelé blanc » est désormais en fin de carrière et nul doute qu’il annoncera prochainement sa retraite officielle. Ci-dessous, vous trouverez le buteur en plein appel de balle lors d’un match confrontant la France. La photo n’indique pas l’adversaire, peut-être était-ce la Hollande… Néanmoins, ses partenaires de club n’oublieront sans doute pas son sens du sacrifice et ses nombreux efforts pour maintenir l’équipe en première division.

Pour finir à gauche, le latéral Manuel Valls est lui aussi adepte de football. Hésitant quelques fois entre le couloir gauche ou le couloir droit, il est un grand ami de François Hollande. Les deux hommes ont essayé de hisser la France au classement FIFA sans grande réussite. Capitaine de l’AS Vert (à Nice), ses coéquipiers n’oublieront pas ses nombreuses passes décisives, mais aussi ses gueulantes dans les vestiaires après les lourdes défaites. Réputé pour être un joueur sanguin, son avenir est encore incertain dans ce dur monde du football où chaque décision de carrière peut ouvrir et fermer un grand nombre de portes.

Désormais totalement absent des marathons, le coureur de fond Nicolas Sarkozy est une référence dans le monde de la course à pied. Vieillissant, il a manqué de vitesse ces derniers temps. Certaines mauvaises langues affirment que sa lenteur est due aux casseroles qu’il a accroché derrière lui. L’apogée de sa carrière se situe entre 2007 et 2012, années durant lesquelles il a beaucoup voyagé pour faire de nombreuses courses internationales. Nous l’avons photographié en plein effort pendant sa dernière course mais la souffrance se lit sur son visage. De toute façon, « la course à pied c’est pas pour les retraités » et Nicolas Sarkozy a enfin compris qu’il était temps de raccrocher sa paire de running.

Grand favori du rallye des champions, François Fillon semble embourbé dans cette course mythique, qui a lieu actuellement. Pourtant, le départ était parfait, le pilote prenant la première position dès le début de l’épreuve. Au fil des étapes, il a enchaîné les erreurs de parcours. De plus, il ne semble pas être aidé par sa copilote de femme. Un mystère plane autour de son activité, certains concurrents affirmant que son siège passager est régulièrement vide… Toutefois, nul doute que ce pilote plein de ressources arrivera à sortir son 4×4 de la boue très prochainement.

Pour finir, Marine Le Pen n’a jamais caché sa passion pour l’équitation. La cavalière s’est elle-même surnommée « La femme qui murmurait à l’oreille des chevaux ». Elle a longtemps hésité entre actrice de western et femme politique, au plus grand désespoir de Clint Eastwood. Actuellement au trot, la fille de Jean-Marie Le Pen ne saurait tarder à se mettre au galop pour le sprint final. Les paris sont ouverts et il est actuellement très dur de miser sur le bon cheval.

Malgré nos efforts de recherche, la rédaction n’a pas trouvé d’indices concernant les sports pratiqués par José Bové, Emmanuel Macron ou encore Jean-Luc Mélenchon… Mais au final, est-ce que la politique n’est pas un sport en lui-même ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here