11185860_10206015583736218_338596534_n

LA TEAM YAVBOU ECRIT SON HISTOIRE

Historique, la France remporte son premier titre international en venant à bout de la Serbie ce dimanche lors de la finale du Final6 qui se déroulait à Rio. La France n’aura pas tremblé face à une équipe Serbe solide et remporte son premier trophée qu’elle espérait temps 3 sets à 0 (25-19 ; 25-21 ; 25-23).
Héroïque, cette Equipe de France commence son aventure de Ligue Mondiale en deuxième division et démarre début mai ; deux mois de voyages dans de nombreux pays du monde, deux mois de compétition acharnée qui se termine de la plus belle des manières. Sur 18 matchs disputés par l’équipe de France, seuls les Américains ont réussi à contrarier notre Equipe de France en la dominant 3-1 en phase de poule de Ligue Mondiale, ce qui n’a eu aucune conséquence pour la qualification des bleus pour la demi-finale contre la Pologne avant leur victoire sur la Pologne et leur qualification pour la finale contre la Serbie.

UNE FRANCE REVANCHARDE CONTRE LA POLOGNE

Malgré sa défaite contre les USA, la France s’est qualifiée pour la demi-finale du Final6 à Rio et affronte la Pologne, pays que les français connaissent relativement bien. En effet, le sélectionneur de l’équipe de Pologne n’est autre que Stéphane Antiga ancien joueur de l’équipe de France ; ce n’est pas tout, car l’assistant coach de cette équipe polonaise est français aussi, il s’agit de l’ex-sélectionneur des Bleus Philippe Blain qui a laissé sa place après la non-qualification de la France aux JO de Londres en 2012.
L’Equipe de France commence le match sur les chapeaux de roues, la machine française est lancée et l’équipe polonaise ne sait comment contrer le jeu français. Les français remporteront les deux premiers sets avant de voir revenir la Pologne au coude à coude. En effet, avec un relâchement des français et un niveau de jeu des polonais en constante progression tant sur le point défensif qu’à l’attaque, la France voit revenir la Pologne à sa hauteur et le match se terminera au tie-break.
Quel match, quel tie-break, les deux équipes se rendent coup pour coup la balle et ce sera finalement les français qui prendront l’avantage dans ce tie-break qu’ils remporteront 17-15 face à l’entre polonaise. Sans même sa victoire en finale, les Bleus avaient déjà écrit une belle page du volley-ball car elle était sûre d’avoir une première médaille. Restez à la France, à ramener de Rio la plus belle des médailles et c’est chose faite.

UNE FINALE A LA FRANÇAISE

L’équipe de France n’a pas laissé beaucoup le temps à la Serbie de se préparer à un tel scénario. La France entame son match par un 3-0 qui oblige l’entraîneur Serbe à stopper l’hémorragie et de prendre son premier temps-mort ce qui est rare aussi rapidement à un tel niveau. Cela ne fera pas trembler l’équipe de France qui continuera son avancée 5-0 avant de voir marquer le premier point Serbe.  Cependant la domination reste française sur tous les niveaux. Le duo Rouzier-Ngapeth à l’attaque fait beaucoup de mal à la défense serbe ainsi que les fixations de Nicolas Le Goff qui vont à plusieurs reprises perçaient le contre Serbe et augmenter l’avantage français. La France gagnera le premier set sans avoir eu réellement d’opposition problématique. Ce sera quasiment le même scénario qui se produira dans le deuxième set. La Serbie va cependant augmenter son niveau de jeu dans le troisième set en menant même parfois dans la partie de 6 points. La France a un moment de relâchement et sans attendre Laurent Tillie prend un temps-mort afin de remettre les choses en place. C’est sûre un jeu de service de Earvin Ngapeth qui finira MVP de la compétition, que le set va tourner en faveur des français. Après une bataille acharnée dans ce troisième set la France remporte le match 3-0 et est sacrée championne de la Ligue Mondiale.

Nous ne pouvons pas ne pas faire un aparté, sur Laurent Tillie et son staff qui ont réalisé un incroyable travail depuis deux mois permettant à cette équipe de France d’intégrer le haut niveau du volley-ball mondial. Laurent Tillie est arrivé en 2013 et succède à Philippe Blain qui évolue maintenant en tant qu’assistant coach auprès de Stéphane Antiga en Pologne. Laurent Tillie a su faire évoluer l’équipe de France de manière positive en la recomposant quasi intégralement, tirons lui notre chapeau lui qui aura permis aux nombreux supporters de volley de vibrer tant dans les salles lors des passages de l’Equipe de France, que devant la télévision à suivre les matchs et notamment cette finale qui permet à cette « France de pote » de rentrer dans l’histoire du volley-ball français.

Espérons aussi, comme au handball lorsque l’équipe a commencé à briller, que la dynamique du volley en France va suivre et que sa médiatisation sera grandissante.
Place aux vacances maintenant pour chacun d’entre eux, place au repos avant de reprendre la saison de championnat puis l’équipe de France qui participera au tournoi pour la qualification aux JO qui eux se déroulent à Rio en 2016 alors pourquoi ne pas faire le doubler dans la même ville.

Hugo Plathey

11751064_10206630797076167_185038017_n

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here