Les All Blacks, vont défendre leur titre samedi prochain après leur victoire en demie face à l’Afrique du Sud (20-18). Un match de titans  où les Boks ont poussé les Néo-Zélandais dans leurs derniers retranchements.

Après leur balade de santé en quart face au XV de France, on se doutait que l’opposition serait d’un autre calibre  pour les All Blacks.  L’essai  de Kaino à la 6e minute aurait pu faire croire à un match à sens unique, miais ça ne fut pas le cas. La raison: des Boks impressionnants dans la guerre des rucks. Privés de munitions dans le premier acte,  les coéquipiers de Fourie du Preez ont utilisé leur puissance et rugueuse défense pour résister aux assauts néo-zélandais et récupérer bon nombre de ballons. Mais aussi des pénalités. Les hommes de Steve Hansen, Pollard, auteur d’un sans-faute, permettait aux siens d’être en tête à la pause (12-7).

Nul doute que le sélectionneur néo-zélandais a montré son mécontentement dans le vestiaire de Twickenham. Car on a vu des All Blacks d’un tout autre visage au cours de la seconde période. Carter prenait les choses en main pour occuper le terrain, McCaw et l’ensemble du pack maîtrisaient leurs nerfs. Petit à petit, ils comblaient leur retard et Barrett pointait même en coin un essai magnifique sur une course impeccable de Nonu.

Dans les cordes, l’Afrique du Sud n’a jamais craqué. Elle est toujours restée au contact au score, faisant preuve d’un réalisme glacial dès qu’elle investissait le camp adverse. Sauf que le combat a usé les Boks, trop souvent cantonnés en défense. Car c’est la maîtrise qui a permis aux Blacks de sortir vainqueur de ce match si intense. Et on se demande vraiment qui peut les stopper dans la quête d’un second titre consécutif.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here