la-france-dans-la-douleur

 

C’est aujourd’hui que la sélection française commençait son Euro « à la maison », face à la Finlande dans une salle vibrante. Les français avaient pris l’habitude de débuter leurs compétitions par une défaite (aux JO 2012, Euro 2013 et coupe du monde 2014). Mais cette fois-ci, ce n’était pas le cas, même si nous avons eu le doute pendant longtemps.

Le premier quart de temps annonçait un match très offensif puisqu’au bout de 10 minutes le score était déjà de 24-22. La défense ne répondant pas présente des deux côtés, Jamar Wilson a su accentuer les difficultés défensives des joueurs de Vincent Collet avec 11 points en 3 minutes. Tony Parker et ses coéquipiers ont tout de même réussi a rentrer au vestiaire avec 8 points d’avance (45-37).

Après Wilson, c’est Petteri Koponen (15 points) qui mis le doute aux français, mais ceci ne durera pas ; Nando De Colo a montré qui était le meilleur et les 4 autres ont suivi, leur permettant de mener de 16 points à la 28ème. Pensant que le match était emballé, il ne fallait pas crier victoire trop vite…

Les mauvais choix, les balles perdues, le manque d’adresse ont fait mal aux bleus qui ont encaissé un 16-2, relançant tout le match. Surmotivés, les finlandais ont finalement arraché la prolongation. En effet, il restait 15 secondes (81-81), la possession était française, mais Tony Parker (17 points) n’a pas réussi à conclure au buzzer. Temps additionnel : 5minutes.

Les Nordiques croyaient avoir stoppé l’engouement des supporters de l’Arena, mais malgré la belle prestation de Koponen et Wilson (21 points), la France retrouvait son agressivité défensive de début de match. C’est alors que les finlandais ont lâché prise dans les 2 dernières minutes. Les teneurs du titre l’ont finalement emporté sur le score de 97-87.

Alors que Tony Parker fini avec 23 points à son compteur, Nicolas Batum avec 16 points, et le duo Lauvergne/Gobert avec 13 et 11 points, il faut noter que Nando De Colo a été l’homme du match. Toujours présents quand il le fallait, le joueur du CSKA de Moscou fini le match avec 16 points, 7 rebonds et 6 passes décisives.

Après un premier match difficile, les bleus commencent bien leur Euro avec une première victoire. « Nous n’avons pas su trouver de constance dans cette partie du jeu » affirme Vincent Collet, quand même content d’avoir gagné. Nous retrouverons les bleus demain, à 21h face à une équipe a priori moins forte sur le papier : la Bosnie-Herzégovine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here