Quelle soirée exceptionnelle en NBA ! Pour s’assurer d’égaler le record des Chicago Bulls ’96 de Jordan, Pippen, Rodman et.. l’actuel coach des Warriors Steve Kerr, Golden State s’est imposé à San Antonio face au Spurs (86-92).

Stephen Curry a encore démontré sa précision et son intelligence du jeu. (Reuters)
Désormais 391 tirs à 3 points réussis pour Stephen Curry cette saison. (Reuters)

Concernant la rencontre, les Spurs ont été défensivement exemplaires dans le 1er quart-temps au point de faire réaliser le « pire » 1er QT de la saison aux Warriors avec seulement 14 points marqués (contre 19 pour San Antonio). Les rôles se sont inversés dans le 2ème QT où la défense de Golden State a su répondre présente (16 points pour les Spurs et 21 pour les Warriors). Une 1ère mi-temps qui s’achève sur le score nul de 35 partout ce qui est un fait étonnant comparé aux autres matchs réalisés par ces deux équipes depuis le début de la saison. Il faut dire que malgré les très bonnes actions défensives des deux équipes, un manque de précision s’est également fait ressentir. Au retour des vestiaires, les Spurs ont cru pouvoir s’offrir la chance de prendre de l’avance mais Stephen Curry a commencé à faire pleuvoir la réussite à 3 points mais aussi à l’intérieur (16 des 27 points des Warriors dans le 3ème QT ont été marqué par le MVP 2015). Dans le dernier quart-temps, les Splash Brothers ont parfaitement combiné afin de conserver l’avantage qu’ils n’ont jamais perdu à partir du score suivant (53-54, débuté dans le 3ème QT) pour finalement s’imposer (86-92).

Il y a tellement à dire sur cette victoire des Warriors.. En effet, ils s’assurent de faire aussi bien que les Bulls de 96 en saison régulière mais ils mettent aussi un terme à la série d’invincibilité des Spurs à domicile (40-1) qui ne battront pas le record des Boston Celtics 86′ qui avait également perdu un unique match à domicile. Un coup dur pour les Texans qui ne s’étaient plus incliné à domicile depuis mars 2015. Les hommes de Steve Kerr devront donc s’imposer, à Oakland, face au Memphis Grizzlies contre qui ils n’ont gagné que d’un unique point lundi dernier, afin de faire tomber le record également détenu par Steve Kerr lui qui faisait partie de cette équipe des Bulls. Cette victoire va être longuement savouré du côté de Oakland puisque les Warriors ne s’étaient pas imposé au Texas, face au Spurs, depuis le 14 février 1997.

Steve Kerr va-t-il obtenir une 7ème bague de champion ?
Steve Kerr va-t-il obtenir une 7ème bague de champion ?

Steve Kerr s’est ainsi exprimé à la fin de la rencontre : «Tout le monde était excité dans le vestiaire. C’est normal car on vient de battre une très grande équipe, ce qui n’était pas facile avec l’enchaînement des matches (les Warriors ont joué à Memphis samedi). C’est une des plus belles victoires de la saison mais elle n’aura pas la moindre importance une fois les play-offs commencés. Ça reste extrêmement satisfaisant de gagner un match comme ça. Je suis content pour toute l’équipe parce que ça a été un effort réellement collectif, avec Steph Curry et Draymond Green qui ont été incroyables. Vu la défense qu’on a dû affronter, ils ont été brillants !»

De son côté, Gregg Popovich, entraîneur des San Antonio Spurs, est resté fier du match de ses joueurs : «Est-ce que c’est leur défense ou nos tirs… On ne peut jamais dire avec certitude que c’est l’un ou l’autre. Nos arrières ont eu du mal à rentrer des tirs, c’est une certitude. Ça a été notre problème en attaque toute la soirée mais je ne pourrais pas être plus fier de mes joueurs. On a perdu notre solidité pendant trois minutes où c’était du jeu en transition de manière constante et Stephen Curry nous a échappé. C’est ce qui a fait la différence mais je suis vraiment fier de ce que mes joueurs ont réalisé.»

Alors qu’il possède déjà 6 bagues de champion NBA (5 en tant que joueur : 1996-1999, 2003 / 1 en tant qu’entraîneur : 2015), Steve Kerr s’apprête donc à mener les Warriors vers un doublé qui impose le respect et qui a déjà été félicité par ses anciens coéquipiers Scottie Pippen et David Robinson sur Twitter.

 

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here