Hier soir les joueuses du Roannais Basket Féminin se rendaient une nouvelle fois en région parisienne (après la rencontre à Franconville, défaite 66-59) dans le département du Val d’Oise. L’adversaire, Sanois St Gratien, ne recevait pas dans la salle habituelle mais dans celle d’Eaubonne, commune limitrophe de Sanois et de St Gratien.

Un premier match test sérieux pour le leader de NF1. Les Pink Ladies avaient à cœur de prouver une fois encore qu’elles méritaient cette première place. Et dans cette rencontre, le suspens n’aura jamais été présent.

Pourtant, Sanois St Gratien restait sur une belle performance la semaine dernière avec une victoire contre Le Creusot 73-68. De plus, le RBF a joué en milieu de semaine à Lyon (victoire 58-72). La question de savoir si les filles d’Olivier Hirsch avaient bien récupéré a vite été résolue. Dès les premières minutes de jeu, la grosse pression offensive, et la rigueur défensive ont immédiatement payé. Un premier écart apparaît au bout de quelques minutes (9-19 à la 6ème minute de jeu). A la fin du premier quart-temps, le RBF mène déjà de 17 points ! 13-30 et un scoring de NBA pour les Pink Ladies. Dès lors, les roannaises ne lâcheront plus jamais ce match.

Malgré tout, un moment délicat dans le deuxième quart-temps où les Pink Ladies sont coupables de plusieurs pertes de balles consécutives a permis aux jaunes de Sanois de revenir un peu dans la partie (22-36). Colère noire d’Olivier Hirsch qui sera bénéfique, comme souvent, sur le match. Au buzzer juste avant la mi-temps, un énième shoot à trois points de Maryne Reolid (12 points dans le match, 4 shoots réussis à 3 points) vient crucifier Sanois. 29-48 à la mi-temps pour le RBF, avec notamment une énorme Gosia Babicka (24 points hier soir).

En deuxième mi-temps, le RBF gère parfaitement son avance et aura eu jusqu’à 27 points d’avance dans le troisième quart-temps (39-66). Olivier Hirsch peut faire tourner son effectif en fin de match. Et les filles qui ont débuté le match sur le banc font le job idéalement. L’écart est là, la victoire aussi et la manière surtout. 60-85 pour des roannaises plus que jamais en tête de leur championnat.

Sans titre

La semaine prochaine, le RBF reçoit Le Creusot (actuel deuxième) pour un choc attendu et qui s’annonce palpitant. Le Palais des Sports devra être garni pour encourager les Pink Ladies qui pourraient définitivement basculer vers l’avant en cas de succès.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here