Ayant hérité d’une poule facile hormis la présence des All Blacks. Les Argentins ont fait état de leurs nouvelles ambitions dans le jeu. Les Argentins affronteront l’Irlande et peuvent nourrir de réelles ambitions au regard de leurs très bon 4 nations, où ils ont battu 2 fois l’Afrique du Sud.

Les points forts

Comme dit précédemment les Pumas ont abandonné le jeu à une passe et  l’usage massif de chandelle pour se focaliser sur un jeu d’attaque total où chaques ballons offensif et exploiter sur les extérieurs, afin de faire briller les redoutables  ailiers Imhoff et Cordero. Preuve que ce rugby de mouvement est efficace, les Argentins ont gagné 3 matchs avec le bonus offensif.

Les points faibles

Le revers de la médaille de ce jeu chatoyant et léché se situe sur la densité du paquet d’avant. En pratiquant ce rugby total les argentins ont besoin d’avants mobiles, ce qui a pour conséquence un pack moins dense au niveau du poids et donc moins stable en mêlé. Et comme le dise les anglais « no scrum, no win ».

Le joueur à suivre 

Révélation de cette coupe du monde  Santiago Cordero symbolise parfaitement la nouvelle de politique de formation argentine  mise en place en 2010 avant l’intégration au Four Nation. Cordero est très rapide, possède des appuies déroutants pour ses adversaire. L’ailier droit des Pumas sera certainement le facteur x de la rencontre contre l’Irlande.

Bonus : Maradona cet oncle gênant dans les réunions de famille

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here