Cette nuit les Spurs se sont fait peur à domicile. Alors qu’ils étaient invaincus sur leur parquet jusqu’à maintenant, Tony Parker et les siens ont eu du mal face aux Knicks. Cette difficulté est en partie dû au manque d’adresse par rapport à d’habitude ; à l’entame du dernitper quart, l’écart n’était que de 5 petits points (79-74). Mais les Spurs ont réussi à faire monter cet écart à 12 points. Mais le 9-2 encaissé à la 46ème minutes a totalement relancé le match (92-89). Cette fin de match s’annonçait alors pleine de suspense ; mais Tony Parker, très en forme même en revenant de blessure (16 pts, 8 pds, 5 rbds), a été m’homme décisif en cette fin de match puisqu’il a inscrit les deux derniers paniers qui ont fait gagner le match. En effet, José Calderon avait le tir dans le corner qui aurait pu faire gagner les Knicks mais malheureusement il a échoué. Ce sont donc les hommes de Gregg Popovich qui se sont imposer cette nuit face à une équipe des Knicks non moins déméritante. Score final : 100-99.

 

Du côté des Golden States Warriors, Steph Curry et ses coéquipiers n’ont pas eu trop de mal à s’en tirer à Portland. Les champions en titre ont fait un début de match irréprochable, et ils ont confirmé tout au long de la partie en n’étant jamais menés. Le fameux trio Stephen Curry (26 pts à 8/18, 9 pds), Klay Thompson (36 pts à 13/22 dont 7/10 à trois points, 6 rbds, 5 pds) et Draymond Green (11 pts, 13 rbds, 10 pds) a encore tout explosé cette nuit et ont permis aux Warriors de l’emporter sans grande difficulté sur le score de 108-128.trio

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here