C’est le 30 avril que la Commission F1 doit trancher l’avenir du règlement technique 2017. Les voitures sont sensées être plus rapide de 4 à 5 secondes par tours. 

Lewis Hamilton a ouvertement fait part de sa réserve concernant ces changements. Le règlement tel qu’il doit être instauré prévoit de renforcer les appuis aérodynamiques. Si l’idée est d’améliorer le spectacle, ce n’est pas l’opinion du pilote Mercedes. Selon lui, ce qui doit être augmenté, c’est le grip mécanique que des pneus plus larges pourraient apporter. Les poursuivants pourraient se porter plus facilement à hauteurs des poursuivis.

« Il y a eu beaucoup de discussions à propos du règlement et du fait que les pilotes doivent être plus impliqués dans le processus de décision« . Mais il a ajouté : « Ce n’est pas notre job d’arriver avec des solutions, de plus, nous avons chacun un avis différent« .

« De mon point de vue, on a besoin de davantage de grip mécanique et réduire les effets de l’aérodynamique qui viennent de l’arrière des voitures. Cela nous empêche d’approcher des concurrents, ça détruit nos pneus et on ne peut plus attaquer et dépasser. Réduire les temps aux tours en augmentant les appuis ne changera rien pour le spectacle. On sera juste plus rapides. En tant que fans de courses automobiles, cela n’apportera rien aux courses« .

En cas de crashs comme pour Alonso à Melbourne, avec des voitures cinq secondes plus rapides, les effets pourraient être terribles, mais pour ça, ni la FIA ni la commission F1 n’ont abordé ces questions. La FIA qui se veut en pointe sur la sécurité devrait fortement revoir sa copie, sinon, un retour en arrière pourrait être à craindre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here