Normalement, les pilotes n’ont plus la possibilité de changer de dessin de casques entre chaque Grand Prix. Mais pour Monaco, la FIA a décidé d’assouplir la règle. Parmi tout les motifs vu hier en piste, celui de Romain Grosjean a marqué l’attention. 

Il y a moins d’un an, Jules Bianchi décédait des suites des blessures qu’il a subi lors de sa sortie de piste au Grand Prix du Japon 2014. Romain Grosjean a choisi de célébrer la mémoire du jeune pilote. Il arbore un casque ou apparait le visage du pilote. On peut y voir le 17, son numéro permanent et l’inscription suivante : #JB17 Monaco 2014 – P9.

Plutôt cette année là, Jules Bianchi était l’auteur d’un véritable exploit. C’est dans ces rues, proche de sa Nice natale, qu’il est parvenu a terminer le Grand Prix à la 9ème place. De fait, il inscrivait ses deux premiers points au championnat du monde de Formule 1. Il réalisait cet exploit au volant d’une modeste Marussia, une voiture qui n’avait pas le rythme pour terminer dans les points. Malgré deux pénalités, les sorties de pistes des autres pilotes, Jules a laissé exprimer tout son talent pour rallier l’arrivée dans les points.

Ce résultat est d’autant plus sublime que Sauber, écurie plus performante n’en a inscrit aucun au cours de toute la saison. Avec cette position, Jules Bianchi sécurisait une 9ème place importante pour l’écurie Russe qui pouvait recevoir une partie des revenus de la FOM à la fin de saison.

Il est important d’entretenir sa mémoire, c’est d’ailleurs la vocation de la Jules Bianchi Society, une association crée par son père qui vise a soutenir les jeunes qui ont le talent mais pas les moyens a entrer en compétition en karting, les emmener le plus loin possible vers la F1. Le sportif doit être le seul révélateurs de talents pas le financier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here