Les Verts se déplaçaient à Paris avec en tête la lourde série en cours de 10 défaites sur les 10 dernières confrontations face au PSG. Et en vue de l’Europa League la semaine prochaine, Christophe Galtier avait fait des choix forts.

cr8m3sgw8aa-pk_

Source : Twitter @ASSEofficiel

En laissant Oussama Tannane, Jérémy Clément ou encore Benjamin Corgnet à Saint-Étienne, l’entraineur stéphanois avait composé un 3-5-2 assez habituel face aux grosses écuries de notre championnat. Si les Verts ont fait une bonne entrée dans leur match, ils ont véritablement souffert en fin de première période.

Peu avant la pause, Blaise Matuidi aurait pu bénéficier d’un pénalty, après une faute maladroite de Kévin Maclait dans la surface. Mais rien ne souriait aux parisiens, qui ne trouvaient aucune solution, que ce soit avec Jesé, Lucas et Ben Arfa, tous trois complètement inexistants pendant les 45 premières minutes.

Un pénalty non-sifflé…

Changement tactique en seconde période pour Emery, Jesé est passé sur un côté pour laisser Ben Arfa prendre l’axe. Les parisiens ont commencé à étouffer les stéphanois, qui avaient de plus en plus de mal à relancer les ballons difficilement récupérés. Sur un bon ballon dans le dos de la défense forézienne, Blaise Matuidi s’est écroulé en dehors de la surface, et l’arbitre de la rencontre, Monsieur Bastien, a sanctionné Kévin Malcuit d’un pénalty pour cette faute inexistante. Lucas l’a transformé en prenant Ruffier à contre-pied (67′).

Un non-pénalty sifflé…

Mais sur une ultime percée de Romain Hamouma, c’est Kévin Malcuit qui s’est racheté avec un très bon centre pour Robert Beric, dans le dos de Marquinhos et Meunier. Le buteur stéphanois a inscrit le but de l’égalisation après un contrôle de la poitrine. Saint-Étienne ramène 1 point du Parc, avec cette égalisation à la 92′, 1-1 entre les deux équipes.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here