Hier soir, Anfield a connu une soirée de légende dans laquelle Liverpool a renversé un match qui leur a sans cesse filé entre les doigts jusqu’à la 91e minute. Menés très rapidement, les Reds ont su se remobiliser et arracher cette qualification pour le dernier carré de l’Europa League.

Dans une ambiance absolument magnifique, Liverpool et Dortmund se sont livrés un duel incroyable hier soir à Anfield. Après un match aller de qualité disputé au Signal Iduna Park de Dortmund et qui s’est soldé par un score de 1-1, le BVB devait marquer rapidement pour mettre la pression sur les Reds. Ils n’ont pas mis longtemps à se mettre en route, à l’image de Pierre Aymeric Aubameyang qui dès l’engagement part en sprint se placer dans la défense de Liverpool. Très agressif, les Allemands font le break d’entrée par Mkhitaryan (4e) et Aubameyang (9e), et mettent les hommes de Jürgen Klopp dans une situation difficile. Origi et Aubameyang auront de très grosses occasions par la suite sans pour autant trouver le cadre. Au retour des vestiaires, le très remuant Origi trouve la faille à la 48e et relance les Reds. Moins de 10 minutes plus tard, Reus redonne de l’air à Dortmund (57e) d’une frappe enroulée sur une superbe passe de Hummels et pense plier le match.

C’est sans compter sur les anglais qui ont du cœur, et qui vont renverser la situation dans la dernière demi heure. Le public pousse, les visiteurs reculent et Coutinho ramène les siens (66e) d’une magnifique frappe aux abords de la surfaces, et entretiens l’espoir. A la 77e, Mamadou Sakho profite d’une grossière erreur de marquage et égalise de la tête sur corner. Au bout du suspense, à la 91e minute, Milner centre sur la tête de Lovren qui expédie le ballon au fond des filets. Klopp explose, Anfields est en feu, Liverpool est en demi finale.

Le résumé vidéo.

Dans les autres matchs de cette soirée de Ligue Europa, le Shakhtar s’est imposé sans trembler face à Braga 4-0, Villareal a disposé du Sparta Prague 4-2 en République Tchèque. Enfin, Seville et l’Atletico Bilbao se sont neutralisés sur l’ensemble des deux rencontres et sont donc allés jusqu’à la redoutée séance des tirs au but, et Seville l’a emporté 5-4, avec notamment un dernier tir au but magnifique du français Kévin Gameiro.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here