Aujourd’hui, nous continuons notre revue d’effectif du club pongiste avec un joueur assez atypique, Clément Berthier. Il excelle en effet dans le monde du handisport. A 17 ans, il peut rêver grand avec comme objectif suprême Paris 2024 !

Clément, aux championnats de France Jeune 2016, à Roanne.

 

L’épanouissement par le tennis de table 

 

Ayant perdu l’usage de sa jambe gauche en 2002, c’est en 2010 que Clément débute le ping à Orchies. A partir de 2012, il découvre le monde du handisport et connait le succès très rapidement puisqu’il devient champion de France Jeune en 2013 puis en 2014.

En 2015, après ses très bons résultats, il est sélectionné pour participer aux Jeux européens paralympiques de la jeunesse. Là-bas, à Varazdin (Croatie), il remporte l’argent en simple (classe 8) et l’or par équipes, avec son partenaire et adversaire de toujours, Lewis Dalby. Avant cela, il était encore aller en finale des « Frances » Jeune. En 2016 il continue sa progression et monte sur la 3ème marche du podium en Jeune et va jusqu’en Finale en Adulte (classe 8). Enfin en 2017, il ajoute à son escarcelle une médaille d’argent aux Jeunes et une médaille de bronze en Elite. Outre les compétitions nationales, Clément a voyagé grâce au tennis de table. Dès 2015 il participe à des Opens internationaux notamment à Hyères, en Hongrie, à Barcelone, en Belgique et en Italie ( où il remporte le tournoi – de 23 ans à Lignano !!!!!!!!!). Malheureusement tout n’est pas rose, nous y reviendrons par la suite…

 

Son projet paralympique 

 

Clément sur le podium des championnats de France (classe 8) 2016 !

 

Il faut savoir que les sélections françaises pour les compétitions internationales (Mondiaux, Europes, JOP) sont extrêmement exigeantes. Pour exemple, intégrer le top 8 mondial ( Clément est 43ème mondial) ou être champion ou vice champion d’Europe en 2017 sont vos seules chances de participer aux Mondiaux 2018… Evidemment, pour progresser dans ce classement il vous faut participer à des tournois « Open » internationaux qui vous rapportent des points.

Pour les Jeux Paralympiques, il ne vous suffit pas d’être bon. Les athlètes doivent impérativement participer à un minimum de tournois dans les deux années qui précèdent les JO. Voyager pour atteindre son rêve, cela semble idyllique. Cependant, la question sempiternelle demeure… Comment le financer ?

A l’heure où le tennis de table handisport grandit, de plus en plus de joueurs se mettent à rêver de médailles mondiales et olympiques. De ce fait, impossible pour la « fédé » de subventionner tout le monde. Par conséquent, le joueur doit trouver les ressources financières par lui-même. C’est pourquoi Clément est aujourd’hui sponsorisé par les sirops Monin, l’entreprise Albert et Reynard et Géant Casino. Ce qui lui permet de financer ses quelques compétitions en dehors du territoire français….

Cette année, Clément passe un cap. Autant dans sa vie estudiantine que dans son parcours sportif. En effet, il rentre en DUT et quitte Roanne pour rejoindre la région clermontoise. Entre ses cours et les ballons de rugby, Clément aura un emploi du temps adapté aux sportifs de haut niveau dans le but de toujours améliorer son ping. Même si le jeune du LNTT s’en va, il reste bel et bien au club et jouera pour celui-ci out au long de la saison !

Avec tout cela, le projet paralympique de Clément est définitivement en marche, tout au long de l’année nous le suivrons à travers ses différents résultats en espérant le retrouver à Tokyo en 2020 et Paris en 2024 !!  

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here