Ce soir se tenait le grand match de cette 14ème journée de Ligue 1, entre Marseille, qui stagne dans la deuxième partie du classement, et Monaco, qui pouvait se hisser sur le podium en cas de victoire.

Première période :

Les monégasques se déplaçaient au Vélodrome sans plusieurs joueurs majeurs de leur effectif, à savoir Toulalan (blessé cette semaine face à Anderlecht), et Lemar, auteur d’un bon début de saison. Le 11 concocté par Leonardo Jardim était extrêmement défensif, avec notamment Coentrao sur l’aile gauche, alors qu’à l’inverse, Marseille pouvait compter sur le retour d’Alessandrini. Les marseillais sont très bien rentrés dans leur match, avec dix grosses premières minutes de très haute intensité, et furent récompensés par l’ouverture du score d’Alessandrini à la 12′, suite à un cafouillage. Le match partait très mal pour Monaco, qu’on voyait déjà submergé. Et pourtant, 6 minutes plus tard, le club du rocher a égalisé sur coup de pied arrêté par Touré (18′), qui n’a eu qu’à pousser le ballon hors de portée de Mandanda après un superbe coup franc de Coentrao. Ce but a lancé l’ASM dans son match, et c’est le même Touré, après avoir magnifiquement effacé Rekik, qui a permis à Monaco de prendre l’avantage tout en sang-froid (39′). N’y a-t-il pas du Boateng chez Rekik ?

rekik-panique

Deuxième période :

Marseille est revenu des vestiaires avec la ferme intention de marquer pour reprendre le contrôle du match. Tout réussissait à nouveau aux marseillais, avec ce coup de billard dans la surface ponctué par l’égalisation de l’inévitable Michy (51′). Mandanda brillait lui aussi, avec une superbe parade devant Coentrao (57′). Mais malgré la large possession du ballon pour l’OM, Coentrao, encore lui, donnait à nouveau l’avantage à Monaco avec un peu de réussite (72′). L’ancien madrilène est certainement un des hommes clés de ce match, auteur d’une belle prestation. Toujours pas vaincu, Marseille a persévéré, et la frappe d’Ocampos (qui partait en touche), s’est transformée en passe décisive pour Georges-Kevin N’Koudou. Au final, ce 3-3 ne fait plaisir qu’aux supporters de football et n’arrange pas forcément les deux clubs au classement.

On se quitte sur cette magnifique célébration de but signée Brice Dja-djedje :

chute

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here