Après la terrible désillusion parisienne, hier soir, en Champion’s League, l’OL se devait de réaliser un bon match face à l’AS Roma pour espérer une qualification en quart de finale de l’Europa League.

Mis à mal dès l’entame du match, l’Olympique Lyonnais a pourtant réalisé le petit exploit d’ouvrir la marque sur un coup-franc parfaitement frappé par Mathieu Valbuena. Rafael réussi à dévier le ballon qui passe devant tous les défenseurs romains et c’est le défenseur central Mouctar Diakhaby qui met la jambe pour envoyer le cuir dans le but d’Alisson (8e, 1-0). Sa deuxième réalisation dans la compétition après avoir fait partie du festival offensif lors du match retour face à l’AZ Alkmaar au tour précédent (7-1).

Malheureusement pour l’OL, c’est ce même Diakhaby qui va glisser au duel contre Mohamed Salah et offrir une action de rêve pour l’Égyptien qui profite de sa vitesse pour s’offrir un face à face avec Anthony Lopes impuissant face à la finition du romain qui égalise (20e, 1-1).

On notera au passage la tentative, en vain, de Diakhaby qui a essayé de faire tomber Salah en lui agrippant les jambes.

L’OL subit encore et encore et l’OL encaisse à nouveau.. Pourtant en difficulté ces dernières semaines, le défenseur Federico Fazio s’impose dans les airs en pleine surface lyonnaise, sur un centre de Daniele De Rossi, et permet aux siens de prendre l’avantage (33e, 1-2) dans une rencontre qui semble de plus en plus difficile pour les lyonnais. Néanmoins Lyon ne baisse pas les bras avant la mi-temps et tente de profiter de chaque opportunité avec des supporters qui ne lâchent rien en tribune.

Les Gones passent donc la mi-temps dans leurs vestiaires avec un but en retard et 45 minutes qui s’apprêtent à être très délicates tant les lyonnais sont fébriles derrière et en manque d’occasions dangereuses devant. Un seul changement à noter : Rafael, gêné en fin de 1ère mi-temps, cède sa place à Christophe Jallet.

Et dans ce cas là, quoi de mieux qu’une action parfaitement orchestrée pour Lyon dès l’entame de la deuxième période ? Alors que la presse italienne annonce qu’il a signé un pré-contrat avec la Juventus Turin, c’est bien Corentin Tolisso, sur un parfait une-deux avec Alexandre Lacazette qui vient réchauffer le Parc OL en égalisant (47e, 2-2) avec son 10ème buts TTC cette saison, une première pour lui dans sa jeune carrière.

On assiste encore à un match fou impliquant une équipe française ! Les joueurs lyonnais ont sûrement été bien secoués dans le vestiaire par la présence du président Jean-Michel Aulas et les mots de Génésio. Sur le terrain, depuis l’égalisation de Tolisso, les deux équipes s’offrent chacune leur tour la possibilité de prendre l’avantage et d’enflammer un peu plus la rencontre mais les défenseurs et gardiens sont désormais au même niveau des deux côtés. Auteur d’un retour parfait sur Mohammed Salah, Emanuel Mammana est touché à l’adducteur et il est remplacé par.. Nabil Fékir (71e). C’est le capitaine lyonnais Maxime Gonalons qui fait les frais de ce changement en se retrouvant replacé en défense centrale.

On va pouvoir le dire : COACHING GAGNANT ! À peine 3 minutes sur le terrain et Fékir offre l’avantage aux Lyonnais. Seul face à la défense romaine, il se débarrasse d’un marquage très gênant et place une frappe limpide qu’Alisson ne peut toucher (3-2, 74e). L’international français s’offre son 4ème but en 2 matchs d’Europa League pour sa 100ème apparition sous le maillot lyonnais.

Réaction direct de Bruno Génésio qui remplace, au poste pour poste, Rachid Ghezzal par Maxwell Cornet (75e). Au passage, l’arbitre anglais de la rencontre Anthony Taylor oublie un penalty pourtant flagrant pour les Lyonnais après une faute de Manolas sur Tolisso qui aurait pu lui valoir un 2ème carton jaune synonyme d’expulsion (80e). Une erreur qui risque de coûter cher à Monsieur Taylor puisqu’il est supervisé sur cette rencontre pour un possible passage en « Elite ». Ça semble même cuit pour lui qui ne sort pas la fameuse biscotte après une nouvelle faute de Manolas en retard sur Lacazette aux abords de la surface romaine (86e).. Les lyonnais le savent, en planter un de plus permettrait de voyager plus sereinement en terre italienne. Servi par Valbuena, Lacazette s’exécute et offre un 4ème but à son équipe qui souffle un grand coup dans un Parc OL qui explose de joie (90e+2, 4-2).

FIN DU MATCH ! VICTOIRE LYONNAISE !

Alors qu’en première mi-temps, une victoire de l’Olympique Lyonnais était synonyme de Hold-Up, les joueurs se sont transcendés en 2ème période et ont totalement mérités cette victoire sur le score de 4 à 2, une victoire digne d’un match de Champion’s League. Les hommes de Spaletti semblent presque avoir tout perdu en deux semaines après la défaite contre Naples en Championnat, l’élimination par la Lazio en Coupe d’Italie et désormais cette défaite en Europa League. Néanmoins rien n’est encore joué et les hommes de Bruno Génésio devront parfaitement préparer le voyage à Rome afin de ne pas réaliser une contre-performance comme ce fut déjà le cas pour une autre équipe français en compétition européenne cette saison.

À retenir que Didier Deschamps, le sélectionneur de l’Equipe de France, était présent en tribune.. De quoi faire réfléchir lors de la publication de la prochaine liste des Bleus qui se tiendra le 16 mars prochain (v. Luxembourg le 25/03 et v. l’Espagne le 28/03).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here