Ce dimanche est chargé pour les écuries de formule 1. A la veille des premiers tours avec les nouvelles monoplaces, après Renault, Red Bull, Ferrari, aujourd’hui c’est Mercedes qui nous présente sa nouvelle devancière, la W07.

Elle aura la tâche de succéder avec brio aux précédentes W05 et W06. Mercedes n’a pas pris de risques démesurés pour sa voiture. Selon Paddy Lowe, chef de l’ingénierie, cette voiture est le résultat de plusieurs mini-révolutions.

« Il est difficile d’avoir une révolution complète quand le règlement évolue très peu d’une année à l’autre, explique Lowe, mais nous avons cherché à entreprendre de mini-révolutions là où nous le pouvions comme au niveau du packaging ou des suspensions par exemple. »

« Même si la voiture ressemble fort à sa devancière d’un point de vue extérieur, elle est constituée de nombreuses mini-révolutions sous sa carrosserie. »

L’ingénieur britannique n’est pas satisfait du déroulé de certaines courses l’an dernier. Singapour a été un vrai échec inexpliqué. Des améliorations sur plusieurs secteurs ont été apportés.

« Nous visons l’excellence dans tous les domaines. Même si nous avons obtenu des résultats fantastiques l’an dernier, il y a encore de nombreux points sur lesquels nous pouvons faire mieux. »

« Plusieurs courses ne se sont pas déroulées comme prévues en 2015, Singapour en particulier. Il y avait beaucoup de choses que nous devions améliorer en 2016. Nous recherchons sans cesse l’optimisation absolue à tous les niveaux ». 

Ferrari de son côté a encore haussé le niveau de jeu de son moteur, l’erreur ne sera pas permise pour glaner un troisième titre consécutif.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here