C’est l’heure de vérité pour le PSG. Après le quart de finale perdu il y a deux ans, le huitième remporté l’année dernière, l’heure de la belle a sonné entre Chelsea et le Paris Saint-Germain. Un match ultra-important pour Paris.

L'année dernière, David Luiz avait porté le PSG à Stanford Bridge
L’année dernière, David Luiz avait porté le PSG à Stanford Bridge

 

Après trois quarts de finale de suite en Ligue des Champions (un perdu contre Chelsea en 2013, les deux autres contre Barcelone en 2014 et 2015), le PSG se doit d’encore tenter sa chance parmi les huit meilleures équipes européennes. En cas d’élimination, la régression serait terrible sur le plan européen pour une équipe en construction. Et puis, vu l’avance en Ligue 1 cette saison, s’il n’y avait plus de soirée européenne en semaine cette saison, les supporters du PSG seraient bien, bien embêtés.

Ce soir, la France du foot sera unie derrière le PSG. D’une part pour vibrer car oui, nous avons tous vibré l’année dernière sur le coup de tête de David Luiz arrachant en fin de match la prolongation, ou sur celui de Thiago Silva permettant aux rouges d’un soir de continuer l’aventure européenne.

Et puis, pour l’indice UEFA français, terriblement malmené par tous les flops européens cette saison… Monaco, Bordeaux et Lyon en tête de liste, rapidement rejoints par l’ASSE et l’OM.

Enfin, à quelques semaines du début de l’Euro en France, un parcours européen avec de belles soirées de Ligue des Champions au Parc des Princes ne seraient que bénéfiques pour l’image du football français.

Alors ce soir, disons le, objectivement nous serons tous unis derrière les hommes de Laurent Blanc.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here