Coreo2_mediagallery-page

Chi non salta nerazzurro é, é !

Les tifosi rossoneri peuvent avoir le sourire : Milan a humilié l’Inter 3 à 0 ! Mais cette victoire n’a pas tenu à grand chose …

Après un énième coup de gueule de la Curva Sud envers la direction rossonera, deux magnifiques tifos du côté des tribunes et 5 minutes de retard, le Derby della Madonnina peut enfin débuter.

La rencontre démarre sur un rythme engagé, le ballon va d’un but à l’autre et c’est Eder, la nouvelle recrue nerazzurra, qui se met le premier en évidence, mais sa tête à bout-portant manque de précision. Le premier quart d’heure écoulé, le match perd de son intensité au fur et à mesure que les minutes défilent. Pourtant, à la 35ème minute Milan obtient un corner. Niang s’empare du ballon, le joue « à la remoise » avec Honda qui envoie une merveille de balle brossée qu’Alex se charge de propulser au fond des filets d’une tête rageuse. 1-0 ! Les rossoneri regagnent les vestiaires avec l’avantage au score.

derby

La deuxième mi-temps est d’abord insipide avant de connaitre une dernière demi-heure totalement folle. A la 64ème minute de jeu, Icardi – remplaçant surprise au coup d’envoi et qui n’a pas ménagé sa tristesse sur le banc tout au long de la rencontre – entre en jeu à la place d’un Jovetic effacé. Rapidement, l’argentin se met en évidence. Sur son premier ballon, il provoque une main de Kucka qui prend un jaune. 5 minutes plus tard, il obtient un penalty contestable d’un plongeon à peine sur-joué suite à un contact avec Alex. La grosse colère d’Abate ni changera rien. A peine entré en jeu, Icardi se met donc déjà en évidence et prend ses responsabilités en se chargeant du penalty. Concentré, il pose le ballon, jette une regard noir à Donnarumma et s’élance … poteau ! C’est le tournant du match. 3 minutes plus tard, Niang est décalé sur le côté droit et ajuste une merveille de centre vers Bacca qui se débarrasse du marquage de Miranda avant de propulser le ballon du tibia (!) au fond des filets. Le break est fait. C’est un coup de massue pour l’équipe de Mancini – expulsé en début de deuxième période – qui va définitivement couler à la 77 ème minute lorsque, à la suite d’une énième perte de balle au milieu de terrain, Bonaventura s’empare du ballon, couche son vis-à-vis d’un passement de jambe et sert M’baye Niang qui s’en prend à deux fois pour tromper Handanovic. San Siro explose, 3 – 0 !

bacca.kucka.milan.inter.sorriso.2015.2016.356x237

La fin de match est brouillonne, Milan se contentant de garder le ballon sous les ‘olé’ des tifosi rossoneri. Après 3 minutes de temps additionnels, l’arbitre siffle la fin de la rencontre. Berlusconi peut avoir le sourire, son équipe est sortie vainqueur derby ô combien important qui leur permet de revenir à 6 points de la 3ème place. Une victoire qui devrait faire du bien au moral et à la confiance de la bande à Mihajlovic qui se relance en championnat. De son côté  l’Inter n’y arrive décidément plus : aucune victoire sur les 3 derniers matchs de championnat.

A noter, le très bon match de M’baye Niang. Le français, parfois brouillon mais remplit de bonnes intentions, a été décisif en réalisant une passe décisive et un but. Et dire qu’il y’a deux jours il était tout proche de signer à Leicester…

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here