Monaco réalise la sensation de cette 31ème journée en allant s’imposer sur la pelouse du Parc des Princes, 2 à 0. Dominé durant toute la rencontre, les monégasques ont profité de la maladresse des parisiens et ont su se montrer réaliste.

563787943-17800452
Fabinho peut exulter, Monaco à réaliser l’exploit de la journée Source : Nice Matin

Après  l’avoir emporté 9 – 0 à Troyes dimanche dernier, les joueurs du PSG sont quelque peu redescendu sur terre face à Monaco. Pourtant, au vu des formations d’avant-match on ne donnait guère cher de la peau des monégasques. Un 3-5-2 facilement convertible en 5-3-2 avec qui annonce donc la couleur : défendre en bloc et se projeter en contre dès que possible. En face le PSG aligne 4 joueurs offensifs dans son onze de départ : Ibrahimovic, Cavani, Lucas et Di Maria sont d’attaque. Dès le de but de la rencontre les hommes de Laurent Blanc vont acculé le but gardé par Subasic. Mais la maladresse de Cavani et consort empêchent les parisiens d’ouvrir le score. A la mi-temps le tableau d’affichage reste nul, Monaco tient son précieux point.

Au retour des vestiaires,on retrouve un PSG dominateur mais toujours de manière stérile. Les passes sont latérales et la défense monégasque tient bon, à l’image de Carvalho, impérial dans son duel avec Zlatan. Le PSG s’endort et laisse donc petit à petit des espaces aux joueurs de la principauté. A la 65ème Lemar -auteur d’un excellent match- déborde sur le côté gauche, entre dans la surface et sert sur un plateau Vagner Love qui n’a plus qu’à pousser le ballonau fond des filets, 0-1. Puis 2 à 0 trois minutes plus tard, lorsque David Luiz s’amuse un peu trop dans sa surface de réparation et perd le ballon avant d’accrocher par l’épaule son vis-à-vis. L’arbitre n’hésite pas et désigne le point de pénalty. Fabinho se charge de la sentence et se permet même le luxe de réaliser une panenka. Jardim exulte, son plan a marché.

Les 20 dernières minutes seront sans espoir pour des parisiens décidément bien trop mou et maladroit à l’image d’un Ibrahimovic qui, par deux fois, va rater la cible alors qu’il se trouvait face au but vide. Une soirée à vite oublier donc mais sans grande conséquence puisque les parisiens sont déjà sacré champion. Il y’avait simplement peut-être mieux qu’une défaite pour fêter ce 6ème titre de champion de France. De son côté, Monaco est tout sourire. Il garde leurs distances avec leurs poursuivants et laisse son rival Nice 3ème, à 5 points derrière.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here