Le Dynamo Moscou rencontre ce soir les joueurs du Paris Volley, match en retard de Ligue des Champions. En effet le match avait été reporté suite aux attentats du 13 novembre. Cependant les Russes ne voulaient pas se déplacer dans la capitale, ils y ont été obligés par la confédération européenne. Ces derniers risquent même l’exclusion de la compétition car ils ont fait reporter leur match face à Ankara.

Paris recevra ce soir le Dynamo Moscou, match reporté après les attentats. Crédit Photo: Paris Volley
Paris recevra ce soir le Dynamo Moscou, match reporté après les attentats. Crédit Photo: Paris Volley

Engagé dans la Ligue des Champions, le Paris Volley devait pour le compte de la deuxième journée accueillir les joueurs du Dynamo Moscou le 17 novembre dernier. En raison des attentats meurtriers qu’ont connu la France et pour la sécurité des deux équipes le match avait été reporté à une date ultérieure. Cette date? Le 24 novembre, et la Ligue Nationale de Volley avait même accepté de reporter le match de Coupe de France Montpellier/Paris ayant lieu le même jour. Les Moscovites refusèrent de se déplacer à Paris pour des raisons de sécurité, 11 jours après les actes barbares.
Un report de plus? Non deux. En effet une nouvelle date a été proposé au Dynamo Moscou le 08 décembre (ce jour), obligeant le report du match de LNA Paris-Toulouse prévu le 09 décembre. Mais l’épisode ne s’arrête pas là; le Dynamo Kiev a aussi reporté son match comptant pour la troisième journée de C1 contre Ankara à cause des événements entre la Russie et la Turquie concernant l’incident aérien. Mais Moscou, a proposé à la CEV d’organiser les deux matchs (Paris/Dynamo Moscou et Ankara/Dynamo Moscou) dans la capitale Russe. La CEV a refusé et obligé dans le même temps le club Russe à se déplacer dans la capitale parisienne ce mardi à 20h00.

Les Turcs d’Ankara mènent la poule B avec deux victoires grâce à leurs deux succès contre Paris et Friedrichshafen. Moscou et Paris sont eux à égalité en deuxième position avec une victoire tout en sachant que les Russes n’ont disputé qu’une seule rencontre. Les allemands de  Friedrichshafen sont eux dernier de la poule avec 3 défaites en autant de rencontres. Les deux rencontres reportées par Moscou perturbent donc le bon déroulement de la poule B et le club de Moscou au centre de cette perturbation risque gros. En effet, la commission de discipline de la CEV se réunira en fin de semaine pour statuer sur le sujet de Moscou et pour définir quelles sanctions seront prises à l’égard du club. Les Moscovites risquent l’exclusion de la compétition ainsi qu’une interdiction pendant cinq ans de disputer une compétition européenne. L’épisode contraignant de la Ligue des Champions concernant Moscou n’est donc pas terminé.

Paris volley l'équipe

«La CEV a un gros problème à résoudre. Celui du report des matchs en Turquie (Ankara-Moscou mais aussi Izmir-Belgorod). Le Dynamo risque l’exclusion générale. Seul souci, cette décision aura une interaction sur tous les groupes de la Ligue des champions. Le plus mauvais deuxième des poules de classement, plus les trois meilleures équipes classées troisième sont reversées en Coupe CEV. Si le Dynamo Moscou est suspendu, on imagine facilement le casse-tête.» – Président Paris Volley, ROUGEYRON Michel.

 

 


Pour suivre l’actu du volley français, rendez vous ici -> 100% volley-ball français


 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here