Nick Heidfeld, actuel pilote en Formule E et en endurance est revenu pour le site Motorsports.com sur la formule 1 de 2014-2015.

La tendance est à la critique de la Formule 1, les amateurs estiment qu’elle n’est plus assez bruyante. De fait, elle est rendue moins populaire. Dans ce concert de reproches, l’allemand, ancien pilote Sauber trouve lui la discipline en forme.

Selon lui, « la formule 1 doit sortir de sa spirale négative dans laquelle elle se trouve. Cette spirale n’a pas lieu d’être« .

« Evidement, on peut toujours améliorer les choses, mais elles ne sont pas aussi mauvaises que ce que les gens essayent de nous faire croire. La formule 1 est toujours cette discipline incroyable ou les meilleurs pilotes conduisent les voitures les plus sophistiquées, les plus incroyables qui soient« .

L’allemand n’a pas manqué de se rapporter à l’histoire de la Formule 1. Il évoque la domination implacable de Mercedes.

« Depuis le début de la discipline, il y a toujours eu des équipes qui ont dominé. Le but de la F1 est de faire courir plusieurs voitures ensembles, mais il y en a toujours quelques unes qui sont meilleures que les autres« .

Il est revenu sur la façon artificielle qu’ont les instances dirigeantes de créer des mesures pour pimenter le spectacle. Il pointe du doigt le DRS ; l’aileron arrière mobile qui peut s’ouvrir pour augmenter la vitesse de pointe en ligne droite. « une voiture en double une autre sur la ligne droite et la différence de vitesses est telle qu’elle a le temps de se placer devant l’autre avant d’arriver au virage. Ça [le DRS] ne devrait s’activer que dans la dernière portion du circuit, et aider à dépasser au freinage. Ce genre de dépassements manque un peu« .

Pour remedier a ces situation ou le spectacle manque un peu, Nick Heidfeld avance une idée : augmenter le grip mécanique. Les pneus doivent être plus larges, plus gros. Il offriraient plus d’adhérence sur la piste. Les voitures pourraient se suivre de près. L’aérodynamique influence trop la course. Il est donc difficile de gagner des places. « Quand vous roulez dans l’air perturbé d’une autre voiture, vous perdez votre propre appui aérodynamique et vous ne pouvez plus affronter les autres pilotes« .

Nick Heidfeld a terminé sur une petite autocritique de sa carrière. Bien que satisfait d’avoir couru en F1, il est déçu de ne pas avoir atteint son objectif : « en tant que sportif, je voulais gagner. Quand je suis arrivé en F1, mon objectif était de devenir Champion du monde, et au final, je n’ai même pas gagné une seule course. Je le regrette, évidemment, mais j’ai fait de mon mieux et j’ai eu du plaisir à le faire« .

Aucune victoires certes, mais le pilote allemand a réussi à monter sur le podium à treize reprises.

Le plaisir ; voilà sans doute le meilleur remède pour améliorer le spectacle en formule 1. Il faudrait que l’on voit des pilotes qui prennent du plaisir a piloter ces voitures vingt fois par an. On peut douter que tous aient du plaisir. C’est ce qui est dommageable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here