En ouverture de la 36ème journée, l’ASSE recevait les girondins de Bordeaux à Goefrroy, en grève de bruit pour l’occasion, pour protester contre le fait de jouer le 5 Mai, jour decommémoration de la catastrophe de Furiani. Et comme à leur habitude, les stéphanois paient leur demi match ! (2-2)


La première période, d’une fadeur sans nom et en plus sans bruit, n’était que terriblement peu intéressante…Il fallait attendre la fin de la seconde période pour voir le match s’animer ! Et c’est les bordelais qui frappent les premiers. Suite à un corner mal renvoyé de la défense, Maïga était sanctionné d’une faute dans la surface, une faute très contestable… mais qui engendrait un penalty pour Bordeaux, transformé par Ounas (42ème, 0-1). Mais dans la foulée, grâce à une réaction d’orgueil, et une déviation géniale de Hamouma, les verts égalisent par Beric ! (44ème)

Comme à son habitude, Hamouma a su tirer son épingle du jeu !

La seconde période était toute autre. En effet les deux équipes montraient un tout autre visage ! Les bordelais frappaient les premiers : Laborde, suite à une déviation astucieuse de Plasil, surgit au second poteau et trompe la défense un peu apathique des verts ! (50ème) Et puis Carasso sort deux arrêts de grande qualité avant que l’arbitre décide de ne pas accorder un penalty plutôt évident sur une faute subie par Monnet-Paquet… Et puis sur un corner, Vincent Pajot surgit et pousse le cuir au fond des filets grâce à l’aide de la goal line technology ! (65ème) La fin de match totalement décousue, oû Pallois est exclut pour un attentat sur Nordin, ne tourne pas en faveur des verts…

Rendez-vous raté pour les verts, qui disent définitivement adieu à l’Europe… À noter la grosse colère de Galtier en fin de match, agacé par l’arbitrage mais aussi contre la ligue de football, qui confie aux micros de canal +, qu’il ne lui reste plus beaucoup de matchs à passer sur le banc des verts, ambiance…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here