Au terme d’une belle irrespirable, c’est bien Boulazac qui retrouvera la Pro A la saison prochaine après ce succès sur le fil face à l’Hermine de Nantes (63-60).

Les Nantais tiennent tête aux locaux dès le début de la rencontre et mène la danse (6-9, 4e) mais le BBD se réveille dans les cinq minutes suivantes, à l’image de Gaëtan Clerc, pour finalement prendre une avance confortable à la fin du premier quart-temps (18-10, 10e)

L’Hermine n’arrive pas à retrouver de l’efficacité dans son jeu, les tirs ne rentrent plus, contrairement aux Boulazacois qui creusent l’écart (24-11, 13e). Kwamain Mitchell tente de ramener son équipe à hauteur mais TJ Sapp permet de laisser Nantes à distance à la pause (34-27, 20e).

Dès le retour des vestiaires, Valentin Bigotte permet à l’Hermine de Nantes d’y croire encore en ramenant les siens à six petites unités (36-30, 21e) et son coéquipier américain Christopher McKnight prend le relais pour amorcer le retour des visiteurs dans la partie (40-38, 24e). A ce moment du match, les Nantais ont repris l’ascendant sur les Boulazacois et reprennent même les commandes grâce à Laurence Ekperigin (40-41, 25e) avant que les snipers du BBD, dans le sillage d’Arnaud Kerckhof et Aurélien Salmon, ne montent en température pour garder la main sur le match à la fin du troisième quart-temps (48-43, 30e).

Le dernier acte de cette finale va être totalement irrespirable mais c’est l’ancien roannais Alexis Tanghe qui redonne de l’air à Boulazac (51-45, 31e) mais un petit diablotin, nommé Valentin Bigotte, sème la pagaille dans la défense du BBD et ramène ses troupes au contact (51-49, 32e). Le mano a mano est alors enclenché entre les deux formations. C’est finalement les Boulazacois qui obtiendront le dernier mot suite à une succession de shoots manqués dans le money-time à l’image de la balle de match gâchée de la part du nantais Rihards Kuksiks.

Deux anciens joueurs choraliens, Marc-Antoine Pellin et Alexis Tanghe, vont donc retrouver l’élite la saison prochaine !

Crédit photos : LNB

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here