Il n’y avait pas de Serie A ce week-end, trêve internationale oblige. Par contre, il y’avait bien du foot en Italie mais à l’échelon inférieur, en Serie B. Et même si le cœur n’était pas forcément à taper dans un ballon après les dramatiques attentats du 13 novembre à Paris, le monde du foot italien a rendu de bien beaux hommages aux victimes des attentats et fait preuve d’une grande solidarité. Retour sur ce week-end rempli d’émotions.

Au lendemain de l’attentat meurtrier survenu Vendredi soir en pleine rencontre entre la France et l’Allemagne au Stade de France, de nombreux pays ont fait part d’une grande solidarité envers le peuple français, l’Italie en tête Et c’est par le biais du sport et plus particulièrement du football que les italiens ont fait preuve d’un immense soutien envers la France et les victimes des attentats. Ainsi, la Gazzetta Dello Sport – principal quotidien sportif italien – titrait au lendemain de ce carnage : « Attaque au stade de France : Ils voulaient un massacre en direct à la télé ». Mais la Une la plus émouvante qu’on pouvait lire dans la presse sportive italienne ce samedi, était celle du quotidien sportif turinois, Tuttosport, qui titrait en version original : « Allons Enfants » illustré par une image d’un jeune enfant français, le regard triste, portant le drapeau tricolore.

 

 

Ce samedi avait également lieu la 13 ème journée du championnat de Serie B. Si, dans ces moments-là, le foot semble complètement anecdotique, les équipes, les tifosi (supporters en Italie) et certains joueurs nous ont rappelé que le sport est une formidable vitrine pour afficher son soutien et sa solidarité. Ainsi, avant chaque rencontre comptant pour cette journée, les joueurs des deux équipes et le corps arbitral se sont réunis et ont laissé place à une vibrante Marseillaise. Comme ce fut le cas pour la rencontre d’ouverture entre Livorno et Vincenza où l’hymne nationale français a été chaleureusement accompagné d’applaudissement de la part des joueurs, des tifosi et de toutes les personnes présentes au stade.

Speziaternana

 

Certaines équipes ont même affiché leur solidarité envers le peuple français sur leur maillot. Ainsi, l’équipe de Ternana a abordé un drapeau tricolore sur sa tunique, au niveau du torse. La Spezia a fait de même avec l’insigne de la Tour Eiffel mélangé au symbole Peace & Love, présent au-dessus de l’écusson du club. Mais également un hastag #JeSuisParis dans leur dos, en dessous du numéro de leur maillot. Enfin, Leonardo Morosini, jeune milieu de terrain de 20 ans, qui évolue sous les couleurs de Brescia, a également laissé paraître une grande émotion après avoir marqué son but face à Trapani. Il a ainsi sorti un grand drapeau français dans lequel il a enfouit sa tête, laissant paraître un visage marqué par ce qu’il s’est passé 2 jours plus tôt, à Paris.

 

Beaucoup d’émotions et de solidarités sur les pelouses italiennes donc, à l’image de ces nombreux pays qui ont affiché leur soutien à la France et aux français. Des images fortes, qui montre qu’unis, nous somme plus fort que quiconque et nous rappel que le football va bien au-delà du sport quand il s’agit de se réunir derrière une même cause.

Forza !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here