La fin d’année approche et nous devons tirer des conclusions sur cette année 2015 qui s’achève dans moins d’un mois. Parlons Sport début ce rétro 2015 par le volley-ball. Et quelle année pour le volley-ball français. Revenons sur une victoire en Ligue Mondiale que la #TeamYavbou a été chercher avec les tripes.

UNE PHASE DE POULE MAÎTRISÉE, 12/12 POUR LA #TEAMYAVBOU

L’équipe de France de volley-ball? Pas très connue du grand public et qui peine à gagner des titres dans les grandes compétitions. Les joueurs français n’arrivent pas à rivaliser avec les grandes écuries du volley mondial comme le Brésil, la Russie ou la Pologne par exemple. Mais l’équipe de France dispute une Ligue Mondiale, la Ligue Mondiale 2015 qui restera dans les esprits de beaucoup d’entre nous et dans les têtes de chaque joueur français. Retour sur une compétition qui fera entrer la #TeamYavbou dans l’Histoire du volley-ball français.

L’aventure des Bleus en Ligue Mondiale commence en mai 2015. Évoluant en division 2 de la compétition, les joueurs de Laurent Tillie débutent la compétition en Corée du Sud. La Corée du Sud n’aura pas résisté dans ces deux premiers matchs face à l’équipe de France qui paraissait déjà bien en place et les Français remportent leurs deux premiers matchs de la compétition. Un bon début de compétition qui laissera présager le meilleur pour les tricolores. C’est ensuite au Japon que les Français se sont rendues afin de disputer deux nouveaux matchs face à l’équipe nationale. L’objectif pour les Français était simple: confirmer le bon début de Ligue Mondiale en remportant les deux matchs afin de retourner en France sereinement. Et les bleus ont rempli l’objectif en faisant une démonstration face aux Japonnais en remportant leurs deux rencontres sans laisser la moindre chance à leurs adversaires. Les coéquipiers de Benjamin Toniutti rentrent donc de leur tournée asiatique avec 4 victoires en autant de rencontres.

La #TeamYavbou rentre avec un 4/4 de sa tournée asiatique
La #TeamYavbou rentre avec un 4/4 de sa tournée asiatique

C’est ensuite en France que les volleyeurs français ont posé leurs valises. A Poitiers, les tricolores vont recevoir la République-Tchèque afin de poursuivre sur sa bonne lancée en Ligue Mondiale. Après un parfait 4/4 depuis le début de la compétition, les volleyeurs français savaient qu’ils allaient être attendus par leurs prochains adversaires. Mais c’est avec beaucoup de rigueur et de concentration que les volleyeurs ont abordé la République-Tchèque. A Poitiers, la #TeamYavbou a dominé la République-Tchèque et remporte un succès de plus. C’est ensuite à Tourcoing que la France continue son chemin en Ligue Mondiale, toujours face à cette même équipe Tchèque. Et c’est un 6/6 pour cette équipe de France qui séduit match après match et qui selon Benjamin Toniutti « gagne en régularité ». La France continue son tour du Monde et affronte la République-Tchèque, chez elle cette fois et la France dégoûte son adversaire en remportant les deux matchs à nouveau même si la #TeamYavbou a concédé son premier set depuis le début de la compétition dans l’un de ses deux matchs. Les Japonnais, viennent ensuite rencontrer les français à Tours puis à Rouen, où la France avec de la rigueur et des systèmes de jeu bien en place ont laissé aucune chance au Japon qui repart bredouille de France, mais qui aura gêné les Bleus dans le second match remporté 3-2 par les français. A ce stade de la compétition, les bleus disputeront le Final 4 pour tenter d’intégrer la division 1 et aller les plus grands. La France domine la compétition en affichant un très beau 10/10. Pour Jaumel, second passeur des bleus, « Le regard des autres a changé »; nul doute que ce dernier a eu raison, la France monte en puissance match après match et la France impose son jeu. Dernier adversaire des Bleus en phase de poule, Earvin Ngapeth et les siens réalise le Grand Chelem en remportant leurs douze matchs de phase de poule en autant de rencontre.

DES KILOMÈTRES POUR ARRIVER AU FINAL 4

Ils en auront fait des kilomètres nos bleus pour arriver à ce stade de la compétition. Avec de nombreux déplacements en deux mois de phase de poule, les kilomètres sont bien présent dans les jambes des Français. Mais le plus beau est là ; un 12/12 en phase de poule et une qualification pour le Final 4. Le plus beau ai-je dit? Non le plus beau et l’objectif pour les bleus, est la qualification pour le Final 6 à Rio de Janeiro.
La #TeamYavbou s’envole pour Varna en Bulgarie où elle affrontera l’Argentine en demie-finale du Final 4 pour tenter de se qualifier pour la finale et l’objectif atteindre le Final 6 pour aller défier les grandes écuries mondiales. Et c’est chose faite, puisque les Bleus ont dominé 3-0 l’Argentine en demie-finale et ont par la suite remporté la finale synonyme d’accès au Final 6 à Rio de Janeiro. Les bleus clôturent donc une campagne de D2 idyllique avec 14 victoires en 14 rencontres.

La France se qualifie pour le Final 6. 14/14 pour la #TeamYavbou
La France se qualifie pour le Final 6. 14/14 pour la #TeamYavbou. Crédit Photo: FFVB

 

FINAL 6, SE CONFRONTER AUX PLUS GRANDS

 

La France décolle cette fois pour Rio de Janeiro dans le Final 6 de la division 1. En effet, le vainqueur du Final 4 de la division 2 est invité au tournoi final de la division 1. La France vainqueur de la Bulgarie en finale du Final 4, va donc rencontrer les plus grands. Et qui sait, peut-être les faire tomber. Les protégés de Laurent Tillie début ce tournoi en affrontant le pays hôte, le Brésil. Et c’est un vent de joie côté français qui s’est encastré dans le Maracanazinho de Rio. En effet, les Bleus créent l’exploit et font tomber le Brésil 3-1 avec un Kévin le Roux époustouflant. Mais rien ne va se passer comme prévu face aux Etats-Unis. Au bord de l’élimination, les coéquipiers de Jénia Grebennikov, sont dos au mur, dominés dans plusieurs systèmes. Mais au meilleur des moments, les Bleus sauvent une balle de match avant de se procurer une balle de set et de remporter la troisième manche. Le quatrième set, va donc être intense en suspens, mais c’est les USA qui l’emportent et par la même occasion remportent le match. Héroïques ? Les bleus l’ont été lors de ce match, accrochant un set ce qui leur permet de se qualifier pour les demies-finales grâce à un meilleur ratio de points que le Brésil, éliminé de la compétition.
La #TeamYavbou est désormais en demie-finale de la compétition et marque les esprits dans ce tournoi. C’est au tour de la Pologne d’affronter la France, une Pologne entraînée par Stéphane Antiga (ancien international français). Et les Bleus débutent le match de la meilleure des manières en dominant la Pologne et en menant 2-0. Mais Laurent Tillie, la place en finale ne serait pas aussi simple à prendre, et les Polonais reviennent à deux manches partout. C’est d’abord dans un tie-break disputé et serré que les deux équipes s’embarquent avant que Lafitte effectue deux blocks décisifs puis qu’Earvin Ngapeth en un contre un, vienne offrir la victoire aux siens.

La "Bande de potes" s'offre une finale de Ligue Mondiale. Crédit photo: FFVB
La « Bande de potes » s’offre une finale de Ligue Mondiale. Crédit photo: FFVB

 

HISTORIQUE LA #TEAMYAVBOU S’OFFRE LA LIGUE MONDIALE

C’est ce que nous attendions tous, une victoire dans une grande compétition pour la France. Et bien, ils l’ont fait, la « Bande de potes », s’offre la Ligue Mondiale 2015 après un parcours exceptionnel. En effet, les protégés de Laurent Tillie ont remporté la Ligue Mondiale de la plus belle de manières en remportant 17 des 18 rencontres de la compétition. La France entame la finale de la meilleure des manières et laisse très peu de temps à la Serbie pour faire face aux tricolores bien en place et hargneux de victoire. Ils remportent la finale face à la Serbie 3-0 (25-19, 25-21, 25-23). Les Bleus version 2015 écrivent une page de l’Histoire du volley-ball français en offrant un premier titre au volley français. Earvin Ngapeth aura été majestueux dans cette compétition, il en finira même le MVP.
Nous ne pouvons pas ne pas faire un aparté, sur Laurent Tillie et son staff qui ont réalisé un incroyable travail depuis deux mois permettant à cette équipe de France d’intégrer le haut niveau du volley-ball mondial. Laurent Tillie est arrivé en 2013 et succède à Philippe Blain qui évolue maintenant en tant qu’assistant coach auprès de Stéphane Antiga en Pologne. Laurent Tillie a su faire évoluer l’équipe de France de manière positive en la recomposant quasi intégralement, tirons-lui notre chapeau lui qui aura permis aux nombreux supporters de volley de vibrer tant dans les salles lors des passages de l’équipe de France, que devant la télévision à suivre les matchs et notamment cette finale qui permet à cette « France de pote » de rentrer dans l’histoire du volley-ball français. Admirons ce sacre en image.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

« L’équipe a joué avec une grande sérénité, une grande maîtrise. Dès la demi-finale face aux Polonais gagnée samedi, les joueurs sont restés très calmes dans le vestiaire, on sentait déjà qu’ils étaient dans la finale. Et sur la finale, il y a eu une concentration énorme, les joueurs ont été très appliqués sur le plan de jeu qui a fonctionné parfaitement, ils ont suivi à la lettre les consignes de service, de block et de défense, le match a été maîtrisé de bout en bout. C’est un match qui clôt un conte de fées, nous avons réussi un véritable exploit. » – Laurent Tillie. 

 


Pour suivre l’actu du volley français, rendez vous ici -> 100% volley-ball français


 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here