• « Jacob, tu t’es trompé avec moi » était inscrit sur le short du challenger espagnol.

Ce mardi 11 novembre 2015 est un jour noir dans le Nord de la France et dans l’histoire de la boxe.  Le calaisien Romain Jacob est vaincu pour la première fois de sa carrière après une série victorieuse de vingt-trois combats à la suite de son duel contre l’espagnol Juli Giner.

Retour en détails sur cette rencontre stupéfiante.

Romain Jacob occupe le centre du ring et envoie de nombreux bras avant. Un travail d’observation s’effectue entre les deux boxeurs. Juli Giner met fin à cette observation par une droite qui atteint de plein fouet son adversaire. Le clan Jacob somme à son boxeur de lever les bras. L’espagnol travaille de manière relaxée à l’aide de divers crochets. Romain Jacob commence mal ce début de rencontre. Tendu, il n’arrive pas à rentrer dans son combat.

Même schéma en ce début de deuxième reprise, Romain Jacob ne parvient pas à déployer sa boxe. Il a en face de lui un boxeur économe qui ne sautille pas et qui se déplace peu constituant ainsi une véritable menace pour le champion. Le challenger espagnol paraît même plus rapide et semble avoir plus d’impact.

Romain Jacob encaisse trop de coups, il se laisse emporter dans le jeu de l’espagnol. Le problème réside dans le fait qu’il n’a pas la caisse nécessaire pour se livrer à un échange de coups sur place. Dans cette troisième reprise, il doit absolument travailler à distance pour ne pas laisser l’espagnol marquer des points. Juli Giner, doté d’une vitesse d’exécution déconcertante et d’un crochet bras avant explosif, peut faire tomber le champion à tout moment.

Début de la quatrième reprise, les coups fusent sans aucune interruption entre les deux boxeurs, le public est debout. Ça faisait longtemps qu’on n’avait pas vu une reprise commencée de la sorte.   Mais Romain Jacob reçoit plus de coups qu’il n’en donne.

« Tu rentres dans son jeu Roro, attention ! » lui dit son père Thierry dans le coin.

Cette cinquième reprise est beaucoup plus calme, l’espagnol semble être fatigué mais il se ressource en attendant Romain Jacob dans les cordes. Tactique payante, il évite la longue distance et touche par des crochets.

Thierry Jacob : « Ne va pas le chercher Romain, tu boxes et tu pars ! ».

Le combat repart de plus belle, les deux boxeurs se livrent à un véritable ping-pong pugilistique. Romain Jacob ne travaille pas assez à distance alors qu’il a une allonge plus grande de quatre centimètres. Il perd volontairement son protège-dent accusant le coup et ayant besoin de reprendre son souffle.

Dans cette septième reprise, on assiste à un combat d’orgueil de la part de Romain Jacob. Il manque de lucidité, ce n’est pas sa boxe habituellement virevoltante que l’on voit ce soir. Il reste sur place et ne décale plus. On entend son père hurler « ne boxe pas comme ça, tu vas finir K.-O ». Ses jambes sont plantées dans le sol, c’est une cible facile désormais. Selon le commentateur Jean-Philippe Lustyk, fin connaisseur de la famille Jacob, Romain Jacob prend plus de coups dans ce combat que qu’il n’en a jamais pris au cours de sa carrière.

Début de huitième reprise, Romain Jacob écoute son père et boxe à distance en tendant son bras avant. Il est vite rattrapé par l’espagnol qui l’envoie au tapis ! Romain Jacob se relève péniblement. Juli Giner mène son assaut face à un champion avec la garde baissée, l’arbitre est contraint d’arrêter le combat.

Juli Ginner est le nouveau champion européen des poids super-plume !

Quel choc pour Romain Jacob, son clan et lui-même n’en reviennent pas. Première défaite de sa carrière professionnelle commencée en 2008.

Son père interviewé en fin de combat par Jean Philippe Lustyk explique que son fils n’a pas su écouter ce soir, qu’en se laissant avoir par la tactique mise en place par son rival, il s’est épuisé trop tôt.

Romain Jacob : « Je suis déçu. Je reconnais que je n’ai pas écouté les consignes. Juli Giner a une boxe stéréotypée et malgré cela je suis rentré dans son jeu. Mais je tiens à le féliciter, il  a été meilleur que moi ».

Copyright Boxemag.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here