Cette séance de qualification aura été bien agitée et plaisante à suivre. Après plusieurs événements dramatiques, Nico Rosberg détient sa première pole position de la saison. 

La séance a débuté sur piste pratiquement sèche mais humide dans la ligne droite. Tout le monde s’élance en pneus intermédiaires sauf les Manor qui choisissent les super-tendres bien conscientes qu’un passage en Q2 était possible. Malheureusement,Pascal Wehrlein s’est fait surprendre sur une flaque d’eau. Il a endommagé sa monoplace en sortant de la piste, ce qui provoque un drapeau rouge.

A la reprise, l’événement, c’est Lewis Hamilton qui doit renoncer. Un problème sur son ERS, système de récupération d’énergie est détecté. Il est contraint de stopper. C’est une grande première pour les Mercedes qui étaient si robustes jusqu’ici. Il s’élancera de la dernière position sur la grille de départ. La voie était-elle ouverte pour son coéquipier? Pas forcement. Cela annonce une course interessante pour Hamilton qui n’a pas encore gagné cette année et qui accuse 17 points de retard sur Rosberg.

Depuis le début du week-end, les Ferrari étaient très rapides avec les pneus ST, l’occasion semblait enfin là pour les voir les deux sur la première ligne. En Q2, Rosberg n’a fait qu’une seule tentative en pneus tendres, suffisante pour le voir passer en Q3. Comme prévu, les Ferrari se sont illustrés et à la fin de la séance, Raikkonen devançait Vettel en première place. La pole position d’une Ferrari devenait alors de plus en plus plausible.

Romain Grosjean était alors 14ème. Il aurait pu améliorer mais hélas, nouvel incident. Cette fois, c’est Nico Hulkenberg qui perdait une roue sur sa Force India. A deux minutes du terme de Q2, la séance n’a pas été relancée. Grosjean, comme les McLaren qui avaient un coup à jouer se sont retrouvées bloquées P12 et P13 pour Alonso et Button.

En Q3, Rosberg a été l’auteur d’un tour médiocre en pneus ST et c’est Raikkonen qui en a profité en lui ravissant la première place. Vettel a décidé de ne faire qu’une unique tentative. Malheureusement pour les Ferrari, et Vettel et Raikkonen se ratent au freinage du virage 14. Le résultat, c’est Rosberg qui signe la pole position, encore une fois, avec un tour médiocre. Daniel Ricciardo a surgi et s’est immiscé en 2ème position. Raikkonen ne peut faire mieux que 3ème et Vettel 4ème.

La course va être haletante. Sur la stratégie, Rosberg pourra aller plus loin avec les pneus tendres alors que les Ferrari vont sans doute devoir stopper rapidement. Néanmoins, les gommes ST pourraient permettre un meilleur départ qui verrait Raikkonen et Vettel prendre les commandes. Pendant ce temps, Hamilton devra remonter le traffic. Tout semble possible demain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here