Sensation vendredi soir dans le match avancé de cette journée de Top 14, le Stade Français recevait le Stade Toulousain pour le classico du rugby français. DANS LE CHOC DE LA Capitale contre le Capitole se sont les Haut Garonnais qui se sont imposé 21-12 face aux parisiens. Au cours d’une partie accroché (Blessure de Jules Plisson) et animé par l’arbitre (Carton rouge pour le parisien Jonathan Danty). Les hommes de Guy Noves reviennent fort en cette fin de saison et se pose en candidat crédible pour le bouclier de Brennus. Les hommes de la capitale ont perdu bien plus que le match, leur maître à jouer Jules Plisson est out pour la fin de saison.

Toulon, finaliste de la coupe d’Europe, se déplace à la Rochelle qui reste sur 7 matchs sans défaite, les Varois ont fait tourné l’effectif seul Michalak était titulaire lors du dernier match. Dans cette rencontre totalement folle se sont les maritimes qui se sont imposés 32-29 en fin de match avec un essai du jeune centre australien Hingano . Un défaite cruelle pour les toulonnais qui avait bien géré la rencontre avec un Michalak en grande forme  (19 points).

Clermont, autre finaliste de la coupe d’Europe se déplaçait dans le Tarn chez le Castres Olympique. Les auvergnat ont fait tourner eux aussi l’ensemble de leurs effectifs mais on pouvait noter le retour de la charnière internationale Parra-Lopez. Aprés une entame de match canon avec un essai de Buttin, les clermontois marque le pas et à partir de ce moment là les castrais ont déroulé avec notamment un triplé de l’ailier Rémy Grosso. Cette victoire 31-10 permet aux Tarnais de sortir de la zone rouge.

La course au maintien est toujours pleine de suspenses, mis à part le LOU qui fonce vers la Pro D2 après sa défaite 37-22 face à l’UBB qui s’éloigne de la zone rouge. Dans les autres rencontres comptants pour le maintien Brive s’impose face à Montpellier 15-10  grâce à son buteur Gaétan Germain.  Bayonne de son coté s’impose avec le bonus offensif face à Grenoble (42-33). Malgré cette victoire bonifié les bayonnais sont premier reléguable, les isérois de leur coté commencent à regarder dans le rétro ils n’ont  qu’un point d’avance sur leurs adversaires du jour.

Dans la course à la qualification aux barrages, Oyonnax recevait le Racing Metro. Les surprenants Oyomens de Christophe Urios se sont imposé  21-16. Les Racingmens pensait tenir la victoire en fin de match avec un essai de Maxime Machenaud à la sirène mais l’arbitre Patrick Péchambert en décida autrement en lui refusant l’essai. Cette victoire permet au club de l’Ain de consolider sa place dans les six et ainsi se qualifier pour la première fois de son histoire en phase finale de Top 14.

Max Le Mellec

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here