Après trois journées en Champions Cup , le Racing est la seule équipe française en tête de sa poule et  maître de son destin. Clermont a déjà grillé un joker, tout comme le Stade français et Toulon. Pour Toulouse, Bordeaux-Bègles et Oyonnax, cette deuxième édition de la Champions Cup ressemble déjà à un long chemin de croix. Au contraire, les formations anglaises sont bel et bien au rendez-vous.

Au terme d’un week-end assez moribond pour le rugby français (4 défaites pour 3 succès ), la bonne opération de cette troisième journée de Champions Cup est du Racing, qui a parfaitement négocié la réception  de Northampton. Auteurs d’une sacrée performance face aux Saints (33-3) pour la première de Dan Carter, les Franciliens ont glané leur deuxième bonus offensif en autant de rencontres. Un bilan de 10 points et la première place de la poule 3, le tout avec un match en moins que les Anglais (8 points).

La mission sera un peu plus délicate pour le champion de France en titre. Le Stade français a fait le plein de points ce week-end en éparpillant façon puzzle Trévise (17-50) mais avait déjà chuté à Leicester. Pour Clermont, le constat est le même. Les Auvergnats avaient bien démarré face aux Ospreys mais se sont inclinés ce week-end sur la pelouse d’Exeter (31-14). Pour eux comme pour Toulon, qui a réagi face au Leinster (24-9) mais avait coulé sur le terrain des Wasps, un sans-faute lors de la phase retour semble indispensable pour voir les quarts de finales.

Si les écuries françaises sont quelques peu en difficulté cette saison, les clubs anglais font eux forte impression! Après leur Mondial cauchemardesque, les Anglais semblent être en mission divine. Ramener le Graal européen sur les terre d’Albion. Les résultats s’en ressentent avec Leicester qui caracole en tête de la poule 4, celle du Stade français, avec 14 points (3 victoires dont 2 bonus offensifs). Idem pour les Saracens, largement au-dessus du lot dans la poule 1 de Toulouse et Oyonnax. Les Wasps et Bath sont eux aussi bien présents et espèrent barrer la route de Toulon dans la poule 5. Tout comme Exeter, surprenante formation qui a déjà glané deux bonus offensifs et qui pourrait jouer un mauvais un tour à Clermont dans la poule 2.

Après des années de domination en Coupe d’Europe, le ciel est bien plus gris cette saison pour le Top 14…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here