On n’arrête plus le français. Désormais, avec cette troisième victoire consécutive, il se place un peu plus comme le favori pour le titre. De plus, à deux semaines des Indy 500, les 500 Miles d’Indianapolis, il apparait comme un sérieux prétendant à la victoire. 

La série en cours prend de l’ampleur. Deux deuxième places, trois victoires, deux pole position… Il prouve que Roger Penske ne s’était pas trompé en le recrutant dans son écurie. Il a trainé comme un boulet la question suivante : A quand la première victoire avec Penske ? l’année dernière, cette fois, il est libéré.

Il faut dire que Simon Pagenaud a su maitriser son sujet. Sur 82 tours de course, il a su mener sur 57 tours. Cette performance le ravit au plus au point :

« L’élan que nous vivons, cette petite domination est incroyable. Ce n’est pas seulement parce qu’on ne vit ça que rarement, mais c’est aussi parce qu’il s’agit des Verizon IndyCar Series. Vous avez pu le constater en qualification. Nous étions 22 gars en moins de 6 dixièmes. Donc quand vous connaissez des week-ends parfaits, plusieurs fois dans la saison, c’est juste inimaginable. Je vis une sorte de rêve, je suis sur mon petit nuage« .

La belle performance générale des Penske est complétée par la deuxième place de Helio Castroneves.

Avec ce succès, Simon peut se projeter en confiance vers les 500 Miles d’Indianapolis. « Ce serait un accomplissement pour ma carrière si je pouvais inscrire mon nom au palmarès de l’épreuve. C’est l’un des rêves de ma vie. Remporter le Indy 500 et les 24h du Mans un jour. Ces deux compétitions sont dans mon esprit comme un objectif. Je vis pour ça en tant que pilote automobile« . Simon y avait déjà brillé l’année dernière mais un contact avec un concurrent avait ruiné ses chances.

Au championnat, Simon Pagenaud possède maintenant 76 points d’avance sur Scott Dixon.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here