La France a montré un très beau visage ce mardi soir à Cologne mais est tombée sur une Mannschaft très intéressante qui a su arracher le match nul dans les derniers instants de la partie (2-2)


Les deux équipes se retrouvaient aujourd’hui à Cologne avec des effectifs remaniés. Ce qui n’a pourtant pas empêcher d’assister à un beau match (même malgré la pluie). D’entrée de jeu, l’Allemagne et la France se répondent à de multiples reprises mais ne trouvent pas la faille. Il faudra attendre la demi-heure de jeu et un coup de génie du revenant Anthony Martial, passeur décisif pour Alexandre Lacazette, afin de voir les Bleus ouvrir la marque (0-1, 33e).

Les Allemands repartent de l’avant mais Steve Mandanda reste vigilant pour permettre aux siens de rentrer aux vestiaires en tête.

Les dix premières minutes de la seconde mi-temps voient le rythme du match baisser en intensité. Les coéquipiers de Julian Draxler endorment les tricolores et égalisent par l’intermédiaire de Timo Werner (1-1, 56e).

Martial sonne la révolte française après ce coup de froid et les entrées de Benjamin Pavard et Steven Nzonzi vont apporter ce brin de fraîcheur et d’énergie qu’il manquait côté bleu. Le Rhein Energie Stadion vibre lorsque Toni Kroos touche les montants de Steve Mandanda, seul français réactif sur le magnifique coup franc allemand. Cette exceptionnelle parade sera suivie d’une jolie phase offensive de l’Equipe de France coupant le temps fort de la Mannschaft grâce à une passe caviar de Kylian Mbappé en direction de Lacazette, qui signe alors un doublé (1-2, 71e).

Le chrono tourne, les changements s’effectuent, la France domine toujours et tient alors une belle victoire jusque dans les arrêts de jeu où Lars Stindl vient couper les pattes des Français en offrant le nul à son équipe (2-2, 90e+3)

Les hommes de Didier Deschamps ratent de peu la victoire en Allemagne mais ont montré de belles choses pour préparer au mieux le Mondial 2018 dès l’été prochain en Russie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here