C’était un match au sommet qui avait lieu ce soir au plus haut niveau de basket masculin entre Strasbourg et Monaco. Au terme d’un excellent match ce sont les protégés de Vincent Collet qui l’emporte (76-70) et qui s’empare seul de la première place de ProA.

strasbourg monaco

Invincible? Monaco l’était depuis très longtemps à domicile. Mais ce soir Mardy Collins et les siens ont mis fin à l’invincibilité des locaux sur le rocher (76-70). La SIG prend la tpete de la ProA en imposant une grosse défense, qui a mis en difficulté les artilleurs locaux. Le match aura été globalement maîtrisé par les hommes de Vincent Collet, mais c’est seulement dans les dernières secondes qu’ils ont valider leur succès. Côtés strasbourgeois, le trio Campbell-Beaubois-Collins aura fait mal (50 points) aux monégasques malgré un très bon du Shuler-Ouattara (35 points). En signant une sixième victoire consécutive, la SIG devient le patron du championnat (16v-6d)

 

Ce match au sommet aura tenu toutes ses promesses notamment en terme de suspens. A égalité lors du premier quart-temps (21-21), les deux formations se rendent coup pour coup même si Strasbourg arrivent à prendre l’avantage, certaines minimes (44-41). Au retour des vestiaires aucunes des deux équipes n’arrivent à prendre l’avantage. Ce n’est qu’à la fin du troisième quart-temps que les coéquipers de Mardy Collins creusent l’écart (58-53).

+7 et un petite dizaine de minutes à jouer. Les Alsaciens commençaient à sentir la victoire; mais Jamal Shuler, meilleur marqueur du match (18 points) relance le match avec un tir primé suivi d’un lancer franc (66-63) ainsi que le suspens. Mais s’en suive maladresse et empressement côté monégasques qui les empêchent de revenir à hauteur de leurs adversaires qui tiennent leur victoire avec les quatre lancers de Beaubois lors de la dernière minute.

strasbourgps


Vincent Collet, entraîneur Strasbourg (dans le vestiaire après la victoire):  « Ça n’a pas été facile. On a gagné grâce à notre défense. Sur la fin, on a un peu trop porté la balle à cause de leur défense. Mardy a fait un gros match, on a pris des rebonds offensifs importants sur la fin, merci Matt ! On va d’abord jouer Rouen samedi chez nous mais Nizhny Novgorod est déjà dans nos esprits… »

Zvezdan Mitrovic, entraîneur de Monaco (l’Equipe): « Vincent(Collet) comme moi, on ne pouvait pas être contents de ce que nos équipes proposaient en défense en première mi-temps. Trop de points marqués, trop facilement, par l’adversaire (41-44 à la pause). J’ai demandé aux joueurs de serrer les boulons. Mais Strasbourg l’a mieux fait que nous, ils ont contrôlé le rebond et su bloquer nos intérieurs. Le match est devenu physique, dur. Or j’avais prévenu mon équipe : après les avoir battus à la Leaders Cup il y a quelques semaines, il est toujours très dur de rejouer une même équipe et de s’imposer deux fois de suite. Surtout face à une équipe de ce niveau, avec son orgueil, son niveau Euroligue. On n’a pas mal joué, mais ils se sont ajustés et ont fait ce qu’il fallait pour l’emporter. Ils l’ont mérité. A la fin, on a raté trop de tirs ouverts et de lancers francs pour espérer une issue différente. Surtout avec les exploits individuels de Mardy Collins sur la fin. C’est la fin d’une belle série, puisqu’on était invaincus à la maison cette saison, mais il n’y a pas de honte à avoir. On va essayer de se maintenir au niveau que l’on veut montrer. »


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here