Interdit en compétition, l’écoute de musique permet de booster votre performance durant l’effort. Il ne vous reste plus qu’à enlever le cérumen de vos écouteurs pour les réutiliser pendant l’entrainement. Allez, prenez vite votre short de course, votre paire de runnings (vous avez le droit de mettre un haut) et lancez la playlist que Le Temps Additionnel vous a concocté. Tel Panoramix remuant sa potion avant d’aller faire son footing autour du village gaulois, nous vous avons concocté une liste de musiques pour vous motiver durant l’effort. Pas la peine de chercher « Eye of the Tiger » dans l’article, vous ne le trouverez pas et Cabu vous aurait traité de beauf. De l’habillement à la douche post-effort, ces subtiles notes musicales vous feront dépasser vos limites et exploser le chrono.

1ère étape : la préparation

Il vous faut une musique douce et entrainante pour faire le trajet canapé – armoire et enfiler ce vieux short qui ne vous quitte plus depuis vos 16 ans. Il a grandi avec vous et vous avez grandi avec lui. Il mérite bien cette petite musique douce, tout comme votre paire de Nike qui ne compte plus les kilomètres (NB : penser à la révision des 40 000).

2ème étape : l’échauffement

Ca y est, vous êtes habillés pour l’effort. Attention toutefois au claquage. Pendant que vous vous mouillez la nuque et que vous commencez à vous échauffer doucement, augmentez légèrement le volume. Maintenant, montez légèrement en rythme, en même temps que la musique qui vous accompagne. Les Daft Punk, c’est très bien et ça ne tape pas sur le casque. En plus, on ne peut pas s’en lasser.

3ème étape : ça y est, c’est parti

Alors là, vous commencez à vraiment être en plein effort. Les premières gouttes de sueur commencent à dégouliner du haut de votre crâne encore chevelu (Ô calvitie, quand tu nous guettes). Ce n’est surtout pas le moment de baisser le rythme. Torse bombé et vitesse avoisinant les 15 km/h, il vous faut des musiques pour tenir la distance. L’effort se fait ressentir, la bonne performance vous obsède et vous avez besoin d’avoir des décibels dans votre cochlée (NB : révisez votre anatomie enfin !) pour repousser vos limites.

4ème étape : ligne d’arrivée en approche

« C’est un roc ! C’est un pic ! C’est un cap ! Que dis-je, c’est un cap ? C’est la ligne d’arrivée ! ». Il vous reste encore quelques centaines de mètres avant la fin de votre parcours. Votre état est proche du coma, le malaise vagal n’a jamais été aussi proche. Pourtant, par pure fierté, vous ne voulez pas stopper l’effort avant d’avoir franchi la ligne d’arrivée. Du coup, il vous faut un dernier coup de speed pour réussir votre exploit herculéen. On vous a trouvé la musique qui accompagnera votre fierté de finir votre running vivant :

5ème étape : suis-je encore en vie ?

Vous avez fini votre course mais votre vue se trouble. Vous avez du mal à reprendre votre souffle. Mais vous êtes contents d’avoir fini votre effort. On n’oublie donc pas de s’étirer doucement (« L’enfer, c’est la crampe », marmonnait Jean-Paul Sartre durant ses séances de fractionné) en écoutant une musique appropriée.

6ème étape : à la douche !

Non non et non. Vous puez la mort, il est grand temps de prendre votre douche mensuelle. Ne faites pas l’enfant et allez vite vous savonner. Bon, on est clément (Jérémy ?) et on vous accorde le droit d’écouter un peu de musique dans votre salle de bains (NB : ne pas oublier d’enlever les écouteurs et de mettre le son sur une enceinte à l’abri de l’eau, votre téléphone risque de ne pas aimer de faire le remake du Grand Bleu).

Au mieux, cette playlist vous a permis de pulvériser votre chrono. Au pire, vous avez pris du plaisir à (re)découvrir ces très bons morceaux. En espérant vous avoir été utile !

PARTAGER
Article précédentL’ASSE, le club le plus sympathique de Ligue 1 !
Article suivantLa Duchère s’offre le droit de rêver !
Etudiant en Techniques de Commercialisation à Lyon, j'ai 19 ans. Ayant fait du football lorsque j'étais jeune et fougueux, j'écris désormais des articles décalés et humoristiques pour ParlonsSports dans l'espoir de divertir nos chers lecteurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here