L’horloge tourne. Le 30 avril prochain les écuries et la commission F1 devront se mettre d’accord pour la validation du changement technique de 2017. Sauber et Williams ont prévenu la difficulté de mettre en place ces changements contenu des délais très serrés. Le patron de Mercedes rejoint Alain Prost et Lewis Hamilton contre ce projet. 

Une erreur! Voilà comment il voit les choses en s’agaçant. On ne peut pas être plus clair. L’idée est de renforcer les appuis aérodynamiques afin de rendre les voitures plus rapides en virages et donc plus difficiles à piloter. Le but de la démarche voulue par la FIA est de ce fait de rendre les courses plus excitantes, mais sur ce point, Toto Wolff reste perplexe.

Pour lui, ce choix est une mauvaise décision. Ses arguments rejoignent ceux d’Alain Prost ou de son pilote star. « Les voitures ne seront pas capable de se suivre. Nous avons fait un pas vers plus d’appuis aérodynamiques mais cela a pour conséquence que le pilote qui sera derrière recevra plus d’air pollué venant de la voiture de devant« .

Pour illustrer sa démonstration, Toto Wolff rappelle un fait de course vu lors du dernier Grand Prix d’Australie. « Quand vous suiviez un concurrent, vous perdez vos propres appuis. C’était le cas lorsque Lewis s’est retrouvé coincé derrière Verstappen sans possibilités de le dépasser. Là, ce sera pareil mais en beaucoup plus terrible« .

Reverra-t-on ces kit aéro affreux l'an prochain ?
Reverra-t-on ces kit aéro affreux l’an prochain ?

On peut aussi citer ce cas ou Hulkenberg bouchonnait derrière Roamin Grosjean et Bottas et Verstappen ont fini par rejoindre le groupe sans que l’un puisse dépasser l’autre.

« En Formule 1, on aime le challenge. Multiplier les appuis est un bon défi pour les ingénieurs aérodynamiciens, mais il n’aide pas pour le bien de la course. C’est donc une erreur« .  Pour le patron autrichien, il serait plus utile de voir comment développer la promotion des voitures actuelles plutôt que de critiquer le sport et enchaîner des idées inefficaces.

Le record du tour de la pole position du circuit battu à Bahrein en est le meilleur exemple. Selon lui, il faudrait mettre en avant le fait que : « le moteur hybride est sans doute le plus puissant jamais vu dans une voiture de formule 1 et avec, nous avons battu un record qui date de l’époque des vieux V10 à combustion interne. Ces voitures sont putain de rapides, les plus rapides sur la planète« .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here