C’est le grand début de notre périple qui va nous emmener jusqu’au début de l’Euro. Six points pour présenter chaque nation qui participera à l’événement. Aujourd’hui, intéressons nous à la Suède, qui ouvre le bal du Tour d’Euro.

TOUR D'EURO - SUEDE

  • L’histoire de la Suède à l’Euro (Sixième participation)

L’équipe nationale de Suède n’a jamais vraiment brillé à l’Euro si ce n’est lors de sa première participation en 1992. Les Blågult, leur surnom, organisent alors leur Championnat d’Europe en Suède. Après une phase de poule maîtrisée malgré un match nul 1-1 en ouverture contre la France, les coéquipiers de Jan Eriksson disputeront une demi-finale, la seule de leur histoire, contre l’Allemagne. Une défaite 3-2 qui les prive d’une finale à domicile. Depuis l’Euro 2000, la Suède est toujours présente, souvent éliminée au premier tour (2000, 2008 et 2012) mais qui a tout de même disputé un quart de finale au Portugal en 2004. L’élimination est cruelle puisqu’elle survient lors de la séance de tirs au buts (0-0, 4-5 TAB) où un certain Zlatan Ibrahimovic, âgé de 22 ans, avait loupé son tir au but. Cet Euro 2016 en France sera le sixième de l’histoire du pays pour la Suède, le cinquième de suite, désormais habitué du Championnat d’Europe.

Zlatan Ibrahimovic et ses coéquipiers ont dû cravacher avant d'obtenir la qualification (Photo UEFA)
Zlatan Ibrahimovic et ses coéquipiers ont dû cravacher avant d’obtenir la qualification (Photo UEFA)

 

  • Une qualification aux barrages

La Suède hérite du Groupe G lors des éliminatoires à l’Euro 2016. Russie, Autriche, Monténégro, Moldavie et Liechtenstein. Un programme à la portée des jaunes et bleus. Pourtant, les coéquipiers de Zlatan Ibrahimovic se sont fait peur. Les qualifications commencent timidement pour la Suède, accrochées successivement en Autriche (1-1) et par la Russie (1-1). La première victoire intervient contre le Liechtenstein à domicile, 2-0 avec des buts d’Erkan Zengin (Trabzonspor) et de Jimmy Durmaz (Olympiakos). Succès suivi d’un match nul au Monténégro (1-1) malgré un but de Zlatan. La Suède ne perd pas mais n’avance pas au classement. La machine à gagner se relance en Moldavie (2-0) puis à domicile contre le Monténégro (3-1). Lors de ces deux rencontres, Ibra inscrit 4 des 5 buts de son équipe. Les défaites en Russie (0-1) puis à domicile contre l’Autriche (1-4) positionnent la Suède dans une troisième place inconfortable qu’ils ne quitteront plus. Les coéquipiers de Zlatan Ibrahimovic disputeront les barrages contre le Danemark.

La 42ème nation mondiale se présente en Suède avec beaucoup d’ambitions. Un grand choc européen, qui tourne à l’avantage des suédois lors du match aller. Un succès 2-1 grâce à des buts d’Emil Forsberg (Leipzig) et de Zlatan. La réduction du score de Jorgensen en fin de match présage un retour palpitant au Danemark. Et ce fut le cas. L’occasion de voir la vedette du pays, Zlatan Ibrahimovic porter à lui tout seul sa nation. Un doublé, dont un magnifique coup franc, envoi la Suède en France malgré le match nul (2-2). Les Blågult disputeront une fois encore l’Euro.

  • Le groupe à l’Euro

Au niveau du classement FIFA, la Suède est le petit poucet de son groupe. Vrai ou faux ? Explications.

Vrai, quand on voit son groupe, le groupe G. Se présenteront face à la Suède, la Belgique (1ère nation au classement mondial) forte de sa jeunesse étincelante et qui figure comme l’un des favoris à la victoire finale, l’Italie (14e) qui compte une grande expérience sur la scène européenne et mondiale et qui aura aussi son mot à dire lors de l’Euro en France. Enfin l’Irlande (29e), équipe à ne surtout pas sous-estimer, même si elle reste un adversaire à la portée de la Suède.

Faux, car sur le papier, la Suède peut faire quelque chose et peut rivaliser avec les trois autres nations de son groupe. La phase de poule réserve toujours des surprises, n’en démontre celle de la dernière Coupe du Monde au Brésil. Tout est possible.

Zlatan retrouvera à l'Euro Eden Hazard (Belgique)
Zlatan retrouvera à l’Euro Eden Hazard (Belgique)

 

  • Le joueur-clé : Zlatan Ibrahimovic

Evidemment. C’est LA star suédoise, l’homme le plus influent du pays… Sans Zlatan, la Suède ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui. Où serait la 34ème nation mondiale sans l’homme aux 62 buts en 111 sélections ? Aussi adulé que détesté, dans son pays Zlatan ne fait pas l’unanimité. Dans la planète foot, il est parmi les plus grands. En démontre son ratio de buts en éliminatoires (8 buts) et en barrages (3 buts). Il porte la Suède tant au niveau footballistique qu’au niveau de l’image. Car oui, quand on demande à Monsieur tout le monde de citer quelque chose en rapport à la Suède, Zlatan sera cité en premier avec la chaîne de magasins IKEA ou encore le groupe ABBA. Au delà de ça, cet Euro 2016 sera le dernier pour le géant du Paris Saint-Germain. Malgré ses 34 ans, Zlatan peut encore être décisif dans ce Championnat d’Europe. L’homme aux 6 buts à l’Euro depuis 2004 espère bien faire encore grimper le compteur avant la retraite.

Ibra, joueur-clé de la Suède pour l'Euro / Crédit FREDRIK SANDBERG/TT/AP/SIPA
Ibra, joueur-clé de la Suède pour l’Euro / Crédit FREDRIK SANDBERG/TT/AP/SIPA

 

  • La déclaration d’avant-Euro

Devinez de qui vient LA déclaration suédoise d’avant-Euro ? Zlatan, comme une évidence. Le géant suèdois est aussi connu pour ses frasques extra-sportives. L’année dernière, après la qualification de son pays pour l’Euro en France, Ibra s’est permis une petite phrase pleine d’humour, qui Zlatane les supporters tricolores :

Zlatan Ibrahimovic : «Je pense que les Français me soutiendront plus que leur équipe»

Propos tenus lors d’une interview pour la CNN. Quelques jours après, Zlatan n’a pas confirmé ses propos lors de la conférence de presse d’avant-match contre Malmö en Ligue des Champions. Toujours avec humour : « «Je vis une période fantastique en France. Je pense que j’ai attiré beaucoup de regards sur le Championnat de France». Le message est passé, Zlatan arrive à l’Euro sur-motivé.

 

  • Pourquoi la Suède va gagner (ou pas) l’Euro 2016 en France ?

Et pourquoi pas ? Non sérieusement, les chances de victoire finale sont très minces pour la Suède… Mais elles existent ! Et si Zlatan s’offrait, à 34 ans, un trophée européen avec sa Suède natale ? C’est clairement avec lui que sa nation peut croire en la victoire. Si la Suède parvenait à passer la phase de poule, la phase à élimination directe peut engendrer des surprises. Les suédois sont outsiders en France. Emmenés par un Zlatan Ibrahimovic au top de sa forme et avec le costume habituel de héros, les jaune et bleu peuvent voir plus loin que ce que les spécialistes annoncent.

Baromètre Parlons SportsSuède   ★★★☆☆ ☆☆☆☆☆

 

La prochaine étape du Tour d’Euro de Parlons Sports : La Slovaquie

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here