Cinquième équipe de notre Tour d’Euro, la Suisse. La saga vous présente en cinq points chaque nation qui participera à l’événement. Aujourd’hui, intéressons nous aux Suisses, qui n’ont jamais passé le premier tour de l’Euro.

 

3

 

 

  • La Suisse à l’Euro (4e participation)

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la Suisse n’a jamais vraiment marqué l’Histoire au niveau européen. La « Nati » ne participe à l’Euro que depuis 1996, c’était en Angleterre et ce ne fut pas franchement terrible. Dans la poule du pays hôte, les Suisses n’ont pu faire mieux que dernier avec un petit point au compteur, au terme d’une première décevante sur la scène européenne. Le constat est le même au Portugal en 2004, la Suisse termine dernière de son groupe avec encore un nul et deux défaites. La première et seule victoire des rouges à l’Euro, on l’a retrouve en 2008. Le pays du chocolat est alors organisateur de la compétition, conjointement avec l’Autriche. Le succès 2-0 contre le Portugal lors de l’ultime journée de groupe sera insuffisante : la Suisse termine encore et toujours dernière de sa poule. En France, la Suisse peut prétendre à beaucoup mieux pour sa quatrième participation à l’Euro.

  • Qualification compliquée, derrière les anglais

Les coéquipiers de Stephan Lichtsteiner n’avaient pourtant pas hérité du groupe le plus difficile. Hormis l’Angleterre, les autres nations restaient à la portée des rouges avec la Slovénie, l’Estonie, la Lituanie et Saint-Marin. La campagne de qualification pour l’Euro démarre mal avec une défaite en ouverture contre l’Angleterre à la maison (0-2) et un doublé de Danny Welbeck. Défaite enchaînée par un autre revers, en Slovénie (0-1). La Suisse est alors déjà au dos du mur. Heureusement, suivrons 3 victoires probantes (Saint-Marin 4-0, Lituanie 4-0, Estonie 3-0) avant un nouveau succès contre la Lituanie (2-1). Sans réel buteur, c’est Shaqiri le joueur de Stoke City, qui fut un des grands artisans de la qualification. Une victoire précieuse contre la Slovénie (3-2) effacera la déroute en Angleterre (0-2), la 12ème nation au classement FIFA sera là en France.

topelement

  • Le groupe à l’Euro 

Les Suisses auront fort à faire dans le groupe du pays organisateur, la France. Et les souvenirs face aux français ne sont pas franchement bons puisque le dernier match, à la Coupe du Monde 2014 au Brésil s’était soldé par une victoire 5-2 de l’Equipe de France. L’heure de la revanche a sonnée pour la Suisse. Les chances de qualification de la « Nati » pour la seconde phase reste forte. Ils affronteront dans la même poule la Roumanie et l’Albanie. Un bon coup à faire pour les hommes de Vladimir Petković.

  • Le joueur-clé : Xherdan Shaqiri

Quel joueur que ce Shaqiri. Et quelle étrange trajectoire. Né en Yougoslavie, Xherdan est emmené par ses parents en Suisse à l’âge d’un an. Côté football, il est remarqué aux yeux de l’Europe lors de ses matchs avec le FC Bâle. Il signe alors au Bayern Munich où il est annoncé comme le grand espoir du football suisse. Joueur très à l’aise techniquement et physique, il fait son trou en Allemagne. En 2013, il réalise un triplé inédit avec le Bayern Munich à savoir Ligue des Champions – Coupe – Championnat. Pourtant, il signe à l’Inter Milan l’année suivante et se retrouve à la surprise générale à Stoke City en Angleterre. Avec la Suisse, Shaqiri est à l’aise. C’est actuellement le meilleur buteur de la sélection avec 17 buts en 51 sélections. Il a également été le meilleur buteur de la Suisse lors des éliminatoires de l’Euro 2016 (4 buts). Si Shaqiri, tout peut vraiment sourire aux rouges en France.

Shaqiri sous le maillot de Stoke City
Shaqiri sous le maillot de Stoke City

 

  • Pourquoi la Suisse va gagner l’Euro 2016 ?

Si le bilan suisse à l’Euro n’est pas flamboyant, des promesses sont visibles sur le terrain ces dernières années. Un huitième de finale au Brésil, des matchs amicaux réussis, propulsent la Suisse tout en haut du classement FIFA. Aujourd’hui 12ème, la Suisse peut devenir un des gros d’Europe. Les coéquipiers de Shaqiri ont les cartes en main pour passer le premier tour. Et plus si affinités, comme on dit…

 

Baromètre Parlons Sports La Suisse   ★★★★★ ☆☆☆☆☆

 

La prochaine étape du Tour d’Euro Parlons Sports : La Croatie

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here