Nouvelle étape de votre tour d’Euro qui vous emmènera jusqu’au début de l’Euro 2016 qui aura lieu du 10 juin au 10 juillet prochain. Aujourd’hui, je vous emmène dans le sud et plus précisément dans les Balkans pour vous faire découvrir cette équipe d’Albanie.

 

Albanie 3
La joie des supporters après la qualification historique de leur pays.

 

  • L’histoire de l’Albanie à l’Euro (1e participation).

Petit pays d’à peine 3 millions d’habitants – à titre de comparaison, Paris compte 2,2 millions d’habitants et New York environ 8 millions – l’Albanie ne dispose pas d’une place importante dans l’échiquier du football mondial. Pour preuve, elle n’a jamais disputée de grandes compétitions internationales (ni de Coupe du Monde, ni d’Euro). Ce sera donc une grande première pour les Kuq e Zinjtë (les « rouge et noir », en référence aux couleurs de l’équipe nationale). Méconnu du grand public, l’Albanie a disputé ses premiers matches officiels en 1946. Durant cette année, elle remporta même la Coupe des Balkans, seule véritable distinction pour cette nation. Jusqu’à nos jours, elle a du se contenter de quelques exploits sans lendemain, comme ce match nul arraché face à la RFA en 1967 (0-0) ou plus récemment, une victoire face à la Russie, 3 à 1 en 2003.

C’est donc une véritable performance qu’ont réalisé les coéquipiers de Lorik Cana durant ces qualifications. Pour la première fois de leur histoire, ils disputeront l’Euro aux côtés des plus grandes nations européennes.

 

  • Une qualification inattendue mais pas imméritée.
Albanie 1
Cana obligé d’en venir aux mains avec un supporter serbe.

Placée dans le groupe I en compagnie du Portugal, du Danemark, de la Serbie et de l’Arménie, l’Albanie était loin de faire figure de favoris, bien au contraire. Et pourtant, elle est parvenue à réaliser l’exploit. Il faut dire que les joueurs albanais ont bien été lancés par leur première rencontre et cette victoire acquise en terre portugaise. Grâce à un but de Balaj en début de deuxième pérode (52ème), ils ont su débuter de la meilleure manière qu’il soit leur campagne de qualification. Lors de la deuxième rencontre ils accrochent le Danemark au terme d’une rencontre plutôt encourageante (1-1). Le match suivant, face à la Serbie, sera quant à lui un tournant dans ces qualifs.

Disputée à Belgrade sous haute tension au vu de la rivalité historique de ces deux nations frontalières, la partie va vite dégénérée : A la 41ème minute de jeu, un drone sur lequel est attaché un drapeau de la « Grande Albanie » survole la pelouse. Mitrovic, joueur serbe, s’en saisit alors ce qui provoque le début de grotesques échauffourées. Entre les joueurs, d’abord, puis avec les supporters ensuite, qui envahissent le terrain et tente de s’en prendre aux joueurs albanais sous les « Tuez-les, Tuez-les » qui descendent des tribunes. La partie dégénère totalement, Lorik Cana est même obligé d’en venir aux mains avec un supporter. Le match, arrêté par l’arbitre de la rencontre, ne reprendra jamais. Les joueurs de la sélection albanaise sont forcés de rentrer dans les vestiaires tout en évitant les projectiles balancés depuis les tribunes. Finalement, le match sera remporté sur « tapis vert » par l’Albanie, 3 à 0. Sportivement, c’est une superbe opération puisqu’après 3 rencontres, elle dispose de 7 points sur 9 possibles. Idéal. Surtout que l’Albanie va enchaîner ce résultat par une victoire face à l’Arménie (2-1) et un nul face aux Danemark (1-1). Et malgré deux défaites lors des matchs suivants face au Portugal (0-1) et la Serbie (0-2), l’Albanie va décrocher son billet pour l’Euro en disposant de l’Arménie sur le score sans appel de 3 à 0 profitant par la même occasion de la défaite des danois face au portugais. Les « Aigles » seront donc du voyage à l’Euro en France et c’est déjà un véritable exploit !

Voir la vidéo du drone

 

  • Le groupe à l’Euro.
Albania's Shkelzen Gashi, left, celebrates after scoring against Armenia in the Euro 2016 Group I qualifying soccer match between Albania and Armenia in Elbasan, Albania, Sunday, March 29, 2015.(AP Photo/Hektor Pustina)
Gashi, joueur du FC Bâle (AP Photo/Hektor Pustina)

L’Albanie sera logée dans le groupe A, en compagnie de la France, la Suisse et la Roumanie. Mis à part la France, ce groupe paraît plutôt homogène et la qualification semble envisageable. Il s’agira essentiellement de bien gérer les deux rencontres face aux suisses et aux roumains pour espérer rejoindre les huitièmes de finale de la compétition. A noté cependant que l’Albanie a joué par deux fois la France lors des qualifs en match amical et ne s’est jamais inclinée. Elle a d’abord tenu le nul à l’extérieur (1-1) avant d’aller chercher une victoire de prestige, chez elle, triomphant de français peu inspirés. Une victoire 1-0 grâce à un but de Kace. Deux rencontres importantes pour la confiance des joueurs et qui joueront sûrement au moment d’affronter les Bleus.

 

  • Le joueur-clé : Lorik Cana.
Albanie 2
Lorik Cana sous les couleurs marseillaises.

Lorik Cana est un habitué des pelouses de Ligue 1 puisqu’il a disputé 7 saisons sous les couleurs parisiennes, puis marseillaises, avant de partir à l’étranger pour finalement revenir cette saison sous les couleurs du FC Nantes. Capitaine de l’Albanie, il est le fer de lance de cette sélection. Véritable guerrier, il n’abdique jamais tant que le combat n’est pas terminé. S’il a d’abord joué pour le PSG, il restera longtemps dans le cœur des supporters marseillais – club dans lequel il a évolué de 2005 à 2009 – pour sa hargne, sa passion et sa détermination. Homme de valeur et âgé de 32 ans, il apportera toute son expérience à cette équipe albanaise qui en aura justement bien besoin puisque la plupart des joueurs qui la compose sont inexpérimentés à l’échelle internationale. Et comme un signe du destin, c’est à Marseille, dans son Stade Vélodrome qu’il ira défier la France. Autant dire qu’il ne devrait pas manquer de motivation…

 

  • Pourquoi l’Albanie va gagner l’Euro ?

Albanie 5

La plus grande force de cette équipe albanaise, c’est probablement de ne pas avoir de joueurs stars. Sur les 7 buts qu’elle a marqué durant les qualifications, 1 a été marqué contre son camp et les 6 autres par 6 joueurs différents ! Vous l’aurez compris, dans cette équipe le danger peut venir de partout. Soudés, patriotes et déterminés, l’Albanie misera sur sa défense et son esprit de groupe pour espérer aller loin dans cette compétition. Solidaire et poussée par tout un peuple, elle est capable de se sublimer sur certaines rencontres, comme ce fut le cas face au Portugal et face à la France. Emmené par un Lorik Cana capitaine et leader de la défense, l’Albanie fera tout pour faire de sa première participation à un Euro, une réussite.

 

Baromètre Parlons SportsAlbanie  ★☆☆☆ ☆☆☆☆☆

La prochaine étape du Tour d’Euro Parlons Sports : L’Islande

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here