Après la Russie la semaine dernière, nous restons l’Est de l’Europe aujourd’hui avec l’Ukraine. Nouvelle étape du Tour d’Euro, dans un pays où le football sonne comme un échappatoire. L’espoir de tout un pays, en cinq points.

Ukraine-Play-Off

  • Histoire de l’Ukraine à l’Euro (2e participation)

Membre de l’Union Soviétique jusqu’en 1992, l’Ukraine n’aura connu qu’un seul Euro, avant celui en France. C’était en 2012 et pour cause, l’Ukraine co-organisait l’événement avec la Pologne. Au final, une petite victoire et c’est tout pour les jaunes qui aspirent à beaucoup mieux en France cette année.

  • Qualification étriquée 

L’Ukraine tombe dans le groupe C des éliminatoires de l’Euro, avec pour chef de file la grande Espagne, quasi-intouchable et la Slovaquie, outsider de choix. Et la campagne ukrainienne débute mal avec une défaite à Kiev contre la Slovaque (0-1). Défaite vite oubliée un mois plus tard avec un succès important en Biélorussie (2-0) qui s’est dessiné en toute fin de match avec deux buts inscrits dans les dix dernières minutes. Les deux victoires contre la Macédoine (1-0) puis au Luxembourg (3-0) permettent d’aborder au mieux le choc en Espagne. A Séville, les hommes de Mykhailo Fomenko font bonne figure mais s’inclinent sur le plus petit des scores (0-1), sur une réalisation de Morata.

Deux beaux succès suivent face au Luxembourg (3-0) puis contre la Biélorussie (3-1) qui assurent à l’Ukraine une place de barragiste, au minimum. Et ce sera le cas puisque les jaunes et bleus ne réussissent pas à aller s’imposer en Slovaquie (0-0). La suite est anecdotique. Victoire en Macédoine (2-0) et une défaite pour finir à la maison contre l’Espagne (0-1). L’Ukraine termine 3e et disputera les barrages contre la Slovénie. Et c’est dans la douleur que les ukrainiens vont valider leur ticket pour l’Euro. Victorieux à domicile (2-0), rappelant ainsi le barrage aller contre la France pour la qualification en Coupe du Monde 2014,  les Bleus et Jaunes se sont fait peur en Slovénie. Menés 1-0, ils défendront héroïquement. La libération viendra de Yarmolenko qui inscrit le but de la qualification à la 97e minute (1-1). L’Ukraine ira en France.

  • Le groupe à l’Euro

L’Ukraine a hérité du groupe C où il a tout à jouer. L’Allemagne, la Pologne et l’Irlande du Nord seront les adversaires. A part le géant et favori allemand, l’Ukraine pourrait être la surprise de cette poule.

euro-2016.yevhen-konoplyanka-le-renouveau-ukrainien

  • Le joueur-clé : Yevhen Konoplyanka

Ce n’est pourtant pas le premier nom cité lorsque l’on évoque l’Ukraine. On pense plutôt à Yarmolenko, meilleur buteur de l’Ukraine lors des éliminatoires (4 buts). Mais le joueur-clé sera bien Yevhen Konoplyanka en France. Tout simplement parce que le stratège ukrainien incarne le renouveau de la nation. Ceinture noire en Karaté dans sa jeunesse, le jeune Yevhen signe à 16 ans au Dnipro Dnipropetrovsk. Joueur à l’ascension fulgurante, il fait parti de l’équipe-type d’Europa League en 2012, puis en 2015 lorsque le club ukrainien se hisse jusqu’en finale, battu par le FC Séville. C’est justement à Séville que le numéro 10 de la sélection signe la saison dernière. L’homme aux 11 buts en 47 sélections arrive, à 26 ans, au sommet de sa carrière. Parfait pour disputer une grande compétition avec l’Ukraine. Konoplyanka a tout à jouer en France.

  • Pourquoi l’Ukraine va gagner l’Euro ?

Emmenés par la paire Yarmolenko-Konoplyanka, l’Ukraine a trouvé la nouvelle génération de joueurs qu’elle attendait depuis trop longtemps. A eux désormais de faire briller les couleurs Bleues et Jaunes. Un huitième de finale est tout à fait accessible, après ce ne sont que des matchs à élimination directe, alors pourquoi pas voir l’Ukraine triompher au Stade de France ?

Baromètre Parlons SportsL’Ukraine ★☆ ☆☆☆☆☆

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here