Insolite, exceptionnel aucun mot n’est assez fort pour décrire cette histoire qui vient de toucher Federer ainsi que l’un de ses fans. L’histoire commence un certain 12 décembre 2004.

Jesus Aparicio, jeune fan de Roger Federer est victime d’un grave accident de voiture, qui le plonge dans le coma le 12 décembre 2004. Alors fan incontestable de Federer le jeune espagnol en reste au fait que le suisse vient de remporter son 4ème Grand Chelem. C’est cette année en août que le jeune Jesus est sorti de son coma. Après avoir demandé à ses proches ce qu’il s’est passé durant ses 11 années de coma, le jeune espagnol en arrive au sujet de Roger Federer, lui qui pensait qu’après 11 de coma il ne verrait plus son joueur favori sur les cours de tennis.
Et la stupéfaction fut immense quand Aparicio apprend que son Roger joue toujours au tennis et se classe numéro 2 mondial. « Je pensais qu’il était à la retraite, confie Aparicio au site Tennis World. Quand j’ai appris qu’à 34 ans il jouait toujours et qu’il était numéro deux mondial, je pensais qu’ils se moquaient de moi. » Mais la stupéfaction fut encore plus grande quand l’espagnol a appris que Federer avec remporté 17 titres du Grand Chelem et que ce dernier vient de joueur deux finales successives celles de Wimbledon et de l’US Open, toutes deux perdues face à Novak Djokovic; « Quand j’ai entendu qu’il avait remporté 17 titres du Grand Chelem, je me suis mis les mains sur le visage. ».
Ayant suivi sa dernière finale de Grand Chelem devant son écran de télévision, Jesus découvre un nouveau joueur que Federer affronte en finale, il s’agit de  Djokovic que le jeune espagnol ne connaissait pas.
Jesus a désormais un rêve, voir un match de son idole avant que ce dernier ne prenne sa retraite, qui pourquoi pas remportera son 18 ème titre de Grand Chelem. Le message est passé.

Un fan de Federer se réveille, 11 ans après être tombé dans le coma.
Un fan de Federer se réveille, 11 ans après être tombé dans le coma.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here