Coup dur pour le Sporting Gijon et le Rayo Vallecano puisque les deux équipes se sont neutralisées ce vendredi soir (2-2). Gijon aurait pourtant pu prendre un sacré avantage puisque l’équipe compte encore un match de retard (v. Barcelone).

Malgré le bon match de Cuellar, le Rayo était plus réaliste.
Malgré le bon match de Cuellar, le Rayo était plus réaliste.

Avant le match, Gijon et Vallecano étaient respectivement 16 et 15ème de Liga BBVA. Le nul n’a finalement rien changé et les équipes devront encore se donner lors de la prochaine journée afin d’espérer pouvoir s’éloigner de la zone rouge car Las Palmas (18ème avec 21 points) est à 3 et 4 points des deux grands perdants du jour.

Dans l’ensemble du match, Gijon avait très bien débuté la rencontre grâce à l’ouverture du score par Guerrero dès la 5ème minute mais les Asturiens ont perdu leur milieu offensif Ndi à la 9ème (Remplacé par Halilovic). Par la suite, le Rayo, ayant réussi à poser son pied sur le ballon, a pris le match en main et la première égalisation (39ème) fut offert à Miku par Hernandez. C’est pourtant Gijon qui a rejoint les vestiaires avec le sourire puisque c’est Halilovic, la pépite Croate, prêté par le FC Barcelone, qui a donné l’avantage aux siens à la 45è+1. Dans le 2ème acte, le Rayo a complètement pris le match en main malgré un bon pressing des joueurs de Gijon. C’est finalement une offrande de Tito pour Jozabed (58ème) qui a permis aux joueurs de Vallecano de repartir avec le match nul.

Ce « bon » point reste donc une très mauvaise opération pour les deux équipes qui vont devoir redoubler d’effort pour ne pas s’enfoncer dans les profondeurs du classement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here