Le Celta Vigo et le Real Madrid toujours invaincus, Barcelone qui recolle enfin dans la course au titre, Doria qui fait « encore » couler Grenade, Fernando Torres dans une forme exceptionnelle.. Retour sur la 8ème journée de Liga BBVA !

logo-liga-bbva-espagne
38 buts en 10 matchs dans cette 8ème journée : Un régal !

Après la trêve internationale, c’est samedi que la Liga a repris en commençant par un match important : Real Madrid v. Levante ! En effet, c’était l’occasion pour le Real Madrid de mettre une pression direct sur le FC Barcelone, Celta Vigo ainsi que Villareal. Sans surprise, Madrid s’est logiquement imposé 3 buts à 0. Dès la 1ère MT, Madrid a su prendre les rennes de la rencontre mais il a fallu attendre la 27ème minute pour voir Marcelo ouvrir le score. Pour le second but, l’attente fut moins longue puisque CR7 a marqué à la 30ème minute, soit 3 minutes après avoir offert l’ouverture du score à Marcelo. « Coaching » gagnant en fin de rencontre puisque Jesé, rentré en jeu à la 69ème, a marqué sur son 1er tir du match à la 81ème minute.

1 but et 1 passe décisive pour CR7 !
1 but et 1 passe décisive pour CR7 !

Deuxième rencontre : Eibar v. Séville ! Alors que Séville partait favori pour cette rencontre, il n’a fallu que 8 minutes à Eibar pour faire mentir les rapports de force. Une nouvelle fois, c’est Borja Baston qui a marqué (son 5ème en 8 matchs). Séville s’est rassuré en fin de rencontre, précisément à la 71ème minute, avec un but du français Kévin Gameiro. Avec une 15aine d’occasion pour les deux équipes, il a manqué un brin de précision pour décrocher la victoire.

Pas de quoi se rassurer mais Séville a encore du mal cette saison..
Pas de quoi se rassurer mais Séville a encore du mal cette saison..

Match sous pression : Barcelone v. Rayo Vallecano. Les 3 points, c’est ce que Barcelone devait absolument récupérer à la fin de ce match. En effet, si les hommes de Luis Enrique souhaitait recoller au Real Madrid il fallait l’emporter. Ce ne fut pas de tout repos puisque le Rayo a marqué le 1er et le dernier but du match.. Alors que Barcelone en a marqué 5 entre-temps. Neymar, Neymar, Neymar, Neymar et.. Suarez ! Quadruplé pour le brésilien qui a profité de deux pénalty à la 22ème et 32ème avant de s’offrir le triplé puis le quadruplé à la 69ème puis 70ème minute. Suarez a finalement rajouté sa pierre à l’édifice à la 77ème minute. Du côté du Rayo, les inspirations sont venus de Javi Guerra (15ème) et de Jozabed (86ème). Barcelone recolle donc au Real sur le podium, la pression n’est plus que sur la rencontre Villarreal v. Celta Vigo..

L'homme de cette 8ème journée : Neymar !
L’homme de cette 8ème journée : Neymar !

Valence v. Malaga.. Alors que les deux équipes n’ont pas démarrés la saison de la meilleure des façons, il fallait absolument qu’une équipe s’impose pour se relancer. Avantage à.. Valence grâce à des faits de matchs.. Pour l’ouverture du score (19ème), Valence peut remercier Charles, l’attaquant brésilien de Malaga puisque c’est grâce à un but contre son camp que le match fut lancé. C’est ensuite Andre Gomes qui a marqué à la 33ème minute portant Valence à 2 buts à 0 avant que Malaga se voit offrir un pénalty.. Un pénalty manqué par Duda qui n’ouvrira pas son compteur ce soir. C’est en toute fin de rencontre (88ème) que Daniel Parejo a complètement achevé Malaga avec un 3ème but.

Valence n'est plus qu'à 1 points de la "zone européenne".
Valence n’est plus qu’à 1 points de la « zone européenne ».

Pour Betis v. Espanyol, soit le Betis prenait le large, soit l’Espanyol rattrapait son adversaire du jour. Le Betis aurait pu l’emporter en toute fin de match, à la 89ème minute, grâce au but tardif de Vincenzo Rennella mais.. il aurait fallu empêcher l’Espanyol d’en planter 3 avant.. 4ème, 51ème et 55ème, les catalans ont surpris dans une rencontre où ils ont été largement dominé mais c’était sans compter sur leur portier Lopez Pau.

On se rassure, on gagne et on repasse devant le Betis !
On se rassure, on gagne et on repasse devant le Betis !

Ce qui a suivi peut être qualifié comme le match de cette 8ème journée : Villarreal v. Celta Vigo ! Après sa 1ère défaite de la saison, Villarreal recevait donc le Celta Vigo toujours invaincus. Concrétementt, ce fut un match exceptionnel.. Un match où les joueurs sont allés chercher la victoire jusqu’au bout. C’est à la 41ème minute que le compteur a sauté avec l’ouverture du score du Celta Vigo par Fabian Orellana qui a permis à son équipe de rentrer au vestiaire avec l’avantage. La rencontre a faussement basculé à la 47ème minute avec l’expulsion d’Eric Bailly.. « Faussement » car pourtant réduit à 10, Villarreal a réussi à égaliser à la 67ème minute grâce à Denis Suarez. Mais alors que le score est figé à 1-1.. Qui de mieux que l’homme en forme, le héros d’un début de saison réussi, pour marquer et offrir la victoire aux siens ? DURAN NOLITO ! Le 6ème cette saison pour l’espagnol qui rejoins donc Benzema et CR7 au classement des buteurs. Celta Vigo l’emporte 2 buts à 1 et recolle donc avec le FC Barcelone et le Real Madrid.

Une victoire, on va la chercher jusque dans les dernières secondes.
Une victoire, on va la chercher jusque dans les dernières secondes.

2 cartons rouges et 13 cartons jaunes.. C’est ce que l’on retiendra dans la rencontre Real Sociedad v. Atletico Madrid remporté 2 buts à 0 par l’Atletico. Il a bien sur eu du positif dans ce match puisque l’ouverture est venu d’un exceptionnel but d’Antoine Griezmann en 1ère MT (9ème), la Real est pourtant revenu en forme après la pause mais a complètement craqué avec les expulsions de Reyes et Jonathas (89ème et 90è+2).. Entre temps c’est un ancien pensionnaire de Ligue 1 qui a ouvert son compteur en Liga : Yannick Ferreira-Carasco. À noter : En 298 minutes de jeu cette saison, Fernando Torres est impliqué dans 4 buts de son équipe soit 1 action / 74,5 minutes.

La Liga bientôt trop facile pour Antoine Griezmann ?
La Liga bientôt trop facile pour Antoine Griezmann ?

En planter 2 en 11 minutes, se calmer 75 minutes puis en replanter 2.. On pourrait croire à une astuce de jardinier mais c’est pourtant le résumé de Getafe v. Las Palmas. Victor Rodriguez (3ème minute) et Pablo Sarabia (11ème minute) ont planté en 1er avant que l’expulsion d’Emmanuel Culio ne laisse Las Palmas en infériorité numérique permettant à Stefan Scepovic de s’offrir un doublé (86ème et 90è+3).

Survoler la rencontre.. C'est ce qu'a fait Getafe en long, en large et en travers !
Survoler la rencontre.. C’est ce qu’a fait Getafe en long, en large et en travers !

L’avant-dernière rencontre : La Corogne v. Bilbao ! Se sécuriser en tant qu’européen ou raccrocher à la 1er partie de tableau ? Aucun des deux.. En effet, La Corogne est allée chercher l’égalisation à la dernière minute face à Bilbao. Bilbao qui mené pourtant 2 buts à 0 grâce à Williams (30ème) et Aduriz (63ème). C’est pourtant dans les 10 dernières minutes que Lucas Perez et Alejandro Arribas (80ème et 89ème) ont permis à La Corogne de récupérer un point non négligeable.

Aymeric Laporte est en droit d'exprimer sa déception..
Aymeric Laporte est en droit d’exprimer sa déception..

Enfin, dernière rencontre : Gijon v. Grenade ! Grenade qui est encore au fond.. du fond.. alors que Gijon vogue en 2ème partie de tableau. C’est dès la 8ème minute que le match s’est débloqué avec une ouverture du score de Bernardo Espinosa avant que Grenade égalise et reprenne l’avantage avant la pause grâce à Piti (21ème) et Isaac Success (41ème). À la pause, Grenade gagne donc 2 buts à 1 mais on n’a vu que la moitié du spectacle. Grenade y a cru.. Surtout avec le 3ème but de Grenade qui est venu d’El Arabi à la 73ème. Pourtant Grenade a craqué.. Tout d’abord par l’expulsion de Miguel Lopez à la 81ème qui a permis à Nacho Cases (88ème) de ramener Gijon, en superiorité numérique, dans le match. C’est ensuite Doria qui s’est encore fait remarquer.. Après un 1er jaune à la 89ème, il en a pris un 2nd synonyme d’expulsion à la 90è+2.. On ne sait pas fait prier du côté de Gijon qui, à la 90è+6, a égalisé grâce à Guerrero. Résultat final : 3-3 et Doria qui cause encore des soucis à Grenade.

Il leur a fallu 2 cartons rouges pour remporter 1 point mais le Sporting s'en est sorti.
Il leur a fallu 2 cartons rouges pour remporter 1 point mais le Sporting s’en est sorti.

Conclusion de cette journée hors-normes :

  • Le Celta Vigo et le Real Madrid sont encore invaincus en Liga BBVA.
  • Avec son quadruplé, Neymar (8) prend la tête du classement des buteurs. En 2nde position, on retrouve CR7, Karim Benzema et Duran Nolito (6).
  • Las Palmas confirme encore son manque de précision. 34,21% de leur tir sont cadrés.. Le pire % en Liga cette saison.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here