Tout était réuni samedi soir pour assister à un moment d’exception. Le match, ou plutôt le derby, entre le Roannais Basket Féminin et le Creusot Elan Chalon a tenu toutes ses promesses. Récit d’une soirée que le club roannais n’est pas prêt d’oublier.

 

Les Pink Ladies n'ont pas manqué leur rendez-vous
Les Pink Ladies n’ont pas manqué leur rendez-vous

Un Palais des Sports chauffé à bloc

 

L’enceinte du RBF avait fait le plein hier pour la toute première fois de la saison. Ce sont près de 500 spectateurs qui ont assisté à la rencontre entre le Roannais Basket Féminin et Le Creusot. Un engouement exceptionnel. Les bonnes performances à répétition des Pink Ladies ont finalement convaincu le public roannais. Et il n’aura pas été déçu.

 

Leonore Duchez, élue joueuse du mois, devant une tribune remplie complétement
Leonore Duchez, élue joueuse du mois, devant une tribune complètement remplie 

C’est donc dans un Palais des Sports complet que le match débute entre les deux premières équipes du classement de NF1. Et rapidement, les rouges du Creusot vont mettre la main sur le ballon et profiter de quelques maladresses du RBF pour creuser un premier écart (4-12). Sans plus attendre, un temps-mort judicieusement demandé par le coach Olivier Hirsch va remettre les Pink Ladies dans les bons rails. Une série plus tard (10-0, 14-12), le RBF repasse devant et commence alors le jeu du chat et de la souris entre les deux formations.

 

RBF et Le Creusot dos à dos pendant longtemps

 

La fin du premier quart-temps se termine, et personne n’est décroché (17-14) avec notamment 7 points de l’américaine du RBF Elle Beynnon. La suite de la première mi-temps est identique. Le Creusot marque, le RBF répond. Inversement. Comme lorsque la joueuse du Creusot Whitney Miguel (17 points) inscrit un magnifique shoot extérieur avant que Gosia Babicka (RBF) ne réplique tout aussi joliment quelques secondes après. A la mi-temps, le RBF est mené sur son parquet de deux petits points 28-30.

Au retour des vestiaires, personne ne parvient à creuser l’écart même si l’on sent que les Pink Ladies sont en forme. Olivier Hirsch compte sur son banc, choix qui s’avérera payant. Ce troisième quart-temps sera celui de Laura Dimithe. Avec 9 points dans ce quart-temps, la numéro 15 de l’équipe roannaise aura été solide. Une solidité présente de chaque côté ce qui fait que la fin du troisième acte se termine sur un score toujours serré (47-45). La tension se lit sur les visages. Olivier Hirsch, le coach du RBF, sera même sanctionné d’une technique. Peut être le tournant du match.

 

Les Pink Ladies accélèrent, s’envolent et enflamment le Palais des Sports

 

Personne ne pouvait prédire ce qu’il se passerait lors du quatrième quart-temps. Personne ? Si, peut-être Olivier Hirsch. Conscient de l’apport conséquent de son banc, il laissera reposer une partie de son cinq majeur pendant bien longtemps en deuxième mi-temps. C’est alors que Laura Dimithe ou encore Caroline Buchet (8 points dans les 10 dernières minutes) ont su saisir leur chance. Pendant ce temps, Le Creusot s’essouffle et ne peut pas vraiment compter sur l’appui des habituelles remplaçantes. Euphorique tant en défense qu’en attaque, le RBF assomme littéralement les rouges. Le Creusot ne marquera qu’un point en 5 minutes dans ce quart-temps, six seulement dans son intégralité.

 

La victoire d'un collectif
La victoire d’un collectif

Un dernier quart-temps de folie, un sanglant et inattendu 27-6 qui permet au RBF de s’envoler vers sa 9ème victoire en championnat. Succès 74-51. Une année 2015 de folie avec une montée en NF1 poursuivie d’une superbe première partie de saison. Les Pink Ladies peuvent fêter la victoire sur le parquet, mais aussi celle d’avoir réussi à attirer au Palais des Sports un véritable public qui à coup sûr, reviendra voir cette fabuleuse équipe.

 

RÉACTIONS 

 

Le coach du RBF, Olivier Hirsch :

 

Egalement au micro de Parlons Sports, Maryne Reolid, n°10 du RBF, 10 points hier soir :

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here