Le championnat de National 1 ne débutera que le 26 septembre mais les joueuses du Roannais Basket Féminin ne baissent pas l’intensité et enchaînent les matchs de préparation. Hier, les protégées d’Olivier Hirsch affrontaient l’équipe de Caluire, une équipe qui intègre la nationale 2, après avoir tout remportée en national 3.

Deuxième match et deuxième victoire pour les filles du Roannais Basket Féminin hier soir à Cours-la-Ville. Les joueuses du RBF avait face à elle une vaillante équipe de Caluire, handicapée par les blessures. Alors qu’à l’échauffement, l’effectif était complet du côté des Pink, hormis l’américaine qui est arrivée ce matin; l’équipe de Caluire avait un effectif réduit à seulement 6 joueuses.
En début de match, ce sont les joueuses du RBF qui prennent l’avantage avec beaucoup plus d’intensité offensive que leurs adversaires mais cependant les joueuses de Caluire ont posés des problèmes aux coéquipières de Charlotte Buchet dans le secteur défensif car Caluire a exercé une grosse pression sur ses adversaires. Malgré cela, les joueuses du RBF déroulent et petit à petit l’écart se creusent malgré une belle prestation des joueuses de Caluire mais la différence de niveau entre les deux équipes fait la différence.
En deuxième période, les joueuses de Caluire ont augmenté leur niveau de jeu pendant que les joueuses du RBF ont baissé en intensité. C’est sans attendre qu’Olivier Hirsch demande un temps-morts afin de mettre un terme à cela. Caluire montre de belles choses, parfois sans finition mais montre de belles choses et nos Pink retrouve des automatismes, avec un jeu rapide mais aussi des très bonnes joueuses à longues distances. A la fin du 3ème quart-temps, les joueuses de Caluire reviennent à 10 points des joueuses du RBF mais le RBF augmente son niveau de jeu et les joueuses de Caluire manque l’occasion de se rapprocher un peu plus avec des pertes de belles à répétitions ce qui creusent considérablement l’écart; les Pink Ladies remportent la partie 62-47.

Les Pink Ladies affrontaient Caluire à Cours la Ville
Les Pink Ladies affrontaient Caluire à Cours la Ville

 

Les réactions d’après-match: 

Juliette Camuset (joueuse Caluire): « Le match a été dure parce qu’on a été que 6 joueuses et que l’effectif est touché depuis le début de la préparation par de nombreuses blessures. Nous sommes déjà à trois blessés mais c’est encouragent un match comme ça pour la suite car on a produit du beau jeu. Comme on a pu le voir, on revient à -10 dans le 3ème quart-temps avec une grosse intensité défensive de notre part même si aux rebonds nous avons des choses à améliorer. Puis ensuite on enchaîne perte de balle sur perte de balle, sur des actions faciles en plus et c’est rageant; du coup on termine à -25. J’ai aussi été contente de jouée contre Charlotte avec qui j’ai jouée pendant plusieurs saisons. »

Lucie Degorre (coach de Caluire): « Un match difficile parce qu’on a peu de monde, peu de rotations donc c’est difficile pour les joueuses physiquement sachant que l’on a déjà fait deux matchs dans la semaine plus un match amical mercredi. On a cependant bien travaillé en attaque sur ce qui est système de jeu, elles ont bien travaillé la défense et c’était le deal entre nous. Elles sont aussi rester vaillante et n’ont rien lâché même dans les moments creux. Beaucoup de perte de balle et beaucoup de maladresse qui sont dû à la fatigue mais c’est encourageant. Maintenant nous sommes prêtes pour la N2. En récupérant toutes nos joueuses, avoir un groupe complet, nous pourrons voir réellement ce que cette équipe peut faire. »

Nina Deal (joueuse Caluire): « Le match a été très dure physiquement mais c’est encourageant parce qu’on a été vaillante jusqu’au bout. Après on sent la différence de niveau parce que Roanne a une grosse équipe pour la N1 et nous on tentera de se maintenir en N2. Jouer contre mes anciennes coéquipières? Cela me fait plaisir parce que c’est mon club un peu de cœur; j’ai passé deux années exceptionnelles dans ce club donc c’est toujours avec plaisir que je dispute des matchs comme celui de ce soir. Nous sommes prêtes pour la N2, même s’il faut attendre que nos blessés reviennent pour voir ce que donne l’effectif final. »

Léonore Duchez (joueuse RBF): « On a eu des hauts et des bas ce soir; on a eu des passages à vides en défense et moi personnellement j’avais les jambes un peu lourdes. On fait un bon 4ème quart-temps on est sur les rotations et ça joue que les adversaires ne soient que 6 donc forcément elle craque un peu à la fin. Après il y a pas mal de pertes de balles parce qu’on essaye de jouer rapidement mais globalement c’est satisfaisant pour un deuxième match de préparation. Je ne peux pas dire que je dois m’intégrer dans un nouveau groupe car ce n’est vrai qu’à moitié car je connais la structure pour avoir joué dans ce club il y a dix ans et puis on a toutes très vite intégrer ce que demande Olivier à l’entraînement. »

 

HP.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here