Cet après-midi avait lieu la petite finale de l’Eurobasket 2015. Ce sont 2 sélections invaincues jusqu’en demi-finale qui se sont rencontrées pour remporter la médaille de bronze : la France et la Serbie. En effet, ces deux équipes n’ont rien perdu de la compétition à part la demi-finale ; en revanche, les deux sélections finalistes, l’Espagne et la Lituanie, ont elles, failli tomber à la trappe dans les phases de brassage…

Le match a débuté sur un trois-points de De Colo, énorme pendant toute la compétition ; en 4 minutes, on se rend compte que l’adresse n’est pas au rendez-vous des deux côtés du terrain. En effet, Tony Parker rate son trois-points, Teodosic idem ; alors que TP rentre ses deux lancers-francs, les Serbes ont du mal à rentrer dans leur match (10-5). Dans les dernières secondes de la possession française (à 2 minutes de la fin du premier quart), notre extraordinaire Nando enfile un trois-points qui fait lever la salle. Dans la dernière minute du quart, Gelabale est arrivé à voler la balle mais les bleus ont très mal géré leur action.. derrière, ils ont encaissé un trois-points. Alors qu’ils auraient pu avoir 7-8 points d’avance, le 1er quart de temps se termine sur le score de 16-16.

La France a mal commencé son deuxième quart de temps…une possession sans tirer, 2 paniers marqués par Bogdanovic…16-20. Heureusement, le temps-mort de Vincent Collet a remobilisé les troupes puisque Evan Fournier marque son trois-point. S’en suit par un panier de Tony Parker après une pénétration dans la raquette, puis une superbe interception de Rudy Gobert qui file au panier et rate…Ouf Fournier vient à la claquette ! C’est sur une série de 7-0 que les français se sont lancés après le temps-mort. Mal embarqué, Evan Fournier parvient tout de même à marquer son tir petit tir sous le panier. Décidément Tony est maudit… Chaque tir tenté, c’est une gamelle, il ne va pas y arriver. Alors qu’il restait 4 minutes avant la pause, la salle se faisait entendre ! Les bleus avaient donc envie de bien faire. Mais Markovic continuait son festival avec (encore!) un trois-points. Charles Kahudi a raté son tir mais nous connaissons tous sa combativité, il a eu son rebond et a remis dedans. A 3 minutes de la mi-temps, Nando est rentré à la place de Parker et provoque directement une faute ce qui l’emmène sur la ligne des lancers. A ce moment, nous sentons que le match peut tourner, même si Kahudi rate un tir, la tour infernale Rudy Gobert a écrasé tout le monde et poussé le ballon dans le cercle. Tony n’arrivera à rien, tous les paniers qu’ils mettaient les yeux fermés, rien ne veut rentrer…Ce deuxième quart de temps affiche 37-32 au compteur.

Cette avance de 5 points, les bleus la doive à leur défense et leurs rebonds offensifs. Ce match a débuté sur un faux rythme, et malgré le petit coup de mou de Evan Fournier dans le 2ème quart les tricolores sont tout de même devant à la mi temps, et ça, surement grâce à la rentrée du banc. Pour Tony Parker, le cauchemar continue…Sous les encouragements du public Lillois il n’est à 1/8 aux tirs dans cette première mi-temps ; il avait à coeur de vouloir bien faire tout le long de cette compétition mais il s’est mis trop de pression. Les joueurs de Vincent Collet devront continuer avec cette intensité défensive s’ils veulent cette troisième place. 1683671-35671939-2560-1440

3ème quart de temps qui a redémarré plutôt bien pour les bleus. Même si Gobert s’est fait feinté défense, De Colo a rendu, et inscrit son 14ème point. Au bout de 4 minutes, les français commençaient à manquer de fluidité, forçant tout leur tirs…et oui tir manqué pour Nico Batum…Mais les tentacules de Gobert ont réussi à capter la balle en l’air (rebond off), le ballon est ressorti pour Parker qui lance la balle en l’air pour son binôme Batum…ALLEY-OOP !!! Cette magnifique action a déclenché une marseillaise à cappella du public. Alors qu’il restait 5 minutes dans ce 3ème quart, les serbes se retrouvaient déjà à 5 fautes d’équipe, emmenant les français sur la ligne des lancers à chaque faute provoquée. Après 2 lancers assurés par TP, Rudy Gobert surgit de nulle part pour contrer le serbe ; balle récupérée il balance devant à Batum qui conclut en lay-up (+9). Tout comme Tony, Teodosic n’y arrive pas…Tant mieux pour nous ! Dans cette deuxième mi-temps, les serbes sont à 0/8 à trois-points. Encore un magnifique contre, et pris de vitesse, notre Tony fait son Parker : +2 points au compteur. La machine française est lancée (15-7 dans ce quart de temps). Avec une superbe passe de Batum, Evan Fournier rentre son trois-points ; Nando enchaîne avec une belle interception et fini tout seul au panier (14-3 en moins de 5 minutes). Dans la dernière minute de ce 3ème quart, Charles Kahudi remplace Batum qui venait de rater son tir à trois-points comme il faut. Comme dirait David Cozette « il nous a sorti une grosse pistache ». Le troisième quart de temps se termine avec un écart de 14 points en faveur des tricolores (58-44).

Plus que 10 minutes pour aller chercher la médaille de bronze. Très bon début de dernier quart pour le serbe Raduljica qui fait du mal à Joffrey Lauvergne, 2 fautes de suite…La Serbie est repassée sous la barre des 10 points, ne plaisant pas à Flo Pietrus qui monte au conle-pivot-des-bleus-rudy-gobert-sur-la-ligne-des-lancers-francs-contre-la-russie-le-9-septembre-2015-a-montpellier_5412317tre. Rudy Gorbet a attaqué le cercle et fait provoquer la 4ème faute à Raduljica. Gelabale contre Bjelica et Fournier enfile encore un trois-points, oui monsieur !! Record de points en sélection avec 15 points. Parker rate son panier dans la raquette mais Gobert réussi une belle petit claquette. 3 points encaissés mais vite remplacé grâce à un panier plus la faute de Rudy Gobert et lancer réussi puis un dunk de Gelabale ! +11 à 1 minute 45 de la fin du match. Le public est debout, Boris Diaw marque un 3 points. Pendant la dernière minutes, le public était chaud bouillant, les français savaient que la médaille de bronze leur appartenait. A 17 secondes de la fin, De Colo réalise une passe dans le dos à Gobert qui monte au dunk avec la faute ! Double-double pour notre intérieur. La France remporte le match 81-68.

Sous l’ovation d’une France entière, les bleus terminent à une magnifique 3ème place. Bien qu’attristés par la défaite en demi, les français nous ont montrés qu’ils étaient capables de rebondir. Que ce soit les joueurs majeurs de l’équipe ou la rotation, tout le monde à apporté dans la compétition. Nous pouvons quand même remarquer la révélation de cette équipe : Nando De Colo (20 points aujourd’hui). Durant toute la compétition, il a été exemplaire, en défense comme en attaque il a été très important pour cette équipe ; MVP ? pourquoi pas, dans le 5 du CE ? ce serait largement mérité. Tout le long de cet Euro, nous avons vu toute une équipe œuvrer pour son pays, alors une seule chose à dire messieurs : MERCI !!
Lors de la remise des médailles, les français étaient émus et fière d’avoir pu finir sur une bonne note devant leur public, devant leurs supporters qui ont répondu présents à l’événement. Les voilà sur la troisième marche et le stade Pierre Mauroy entame une Marseillaise suivie par l’équipe de France et son staff; MAGIQUE, quelle communion entre les Bleus et les supporters français. Médaille au cou, les français font les traditionnelles photos d’équipe avant que Nicolas Batum s’exprime devant le public en remerciant tout le monde durant cet euro tant les bénévoles, que les supporters, que son staff. C’est au tour de Tony Parker de s’exprimé les yeux globuleux devant un stade Pierre Mauroy qui ne l’a jamais lâché et toujours encouragé. Parker tout comme Batum remercie tout le monde pour cette compétition, que les deux hommes qualifient de particulières parce qu’ils ont joué devant leur pays.
Parker poursuit:  » On a vécu un truc incroyable avec vous et je vous promets qu’on ne lâchera pas l’affaire avec l’équipe de France. MERCI. On reviendra encore plus forts l’année prochaine aux Jeux Olympiques. » La génération Parker, Batum, Diaw aura tout donné pour l’équipe de France et ne compte pas s’arrêter là. Parker à tout dit; bravo l’équipe de France.

Les Bleus en bronze devant leur public. (Image Canal+)
Les Bleus en bronze devant leur public. (Image Canal+)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here