Le Roannais Basket Féminin jouait hier le premier match de son histoire en Nationale 1, niveau jamais atteint par le club roannais. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le promu a fait plus que bonne impression et rentre dans son championnat de manière explosive.

 

Elle Beynnon, la recrue Américaine du RBF
Elle Beynnon, la recrue Américaine du RBF

 

Pourtant, le match à Wasquehal était loin d’être une partie de plaisir. L’adversaire nordiste, expérimenté, qui reste sur de longues saisons en N1 et a même visé la montée ces dernières années… Même si cette saison, à cause de gros soucis d’argent, la saison du Fémina Basket Wasquehal risque d’être beaucoup plus compliquée.

Un bon début de match… puis la claque

C’est avec insouciance et sérieux que les Pink Ladies rentrent dans ce match. Un bon début de match, 5 excellentes premières minutes où le score est de 7-11 pour le RBF, efficace en défense et adroite offensivement. Puis, le réveil de Wasquehal qui fera très mal aux Roannaises. Grâce notamment aux 5 points en 30 secondes de Wendy Rouland, le FWB prend l’avantage à la fin du premier quart-temps 18-11. Série à 11-0 pour finir ce premier acte.

Le deuxième quart-temps sera du même calibre. Le RBF est bousculé, dominé. Et il comptera même jusqu’à 10 points de retard à quelques minutes de la mi-temps. Insolentes à 3 pts, Louise Bellanger et Eva Marsac permettent à leur équipe d’asseoir leur domination sur la rencontre. Olivier Hirsch, le coach du RBF, décide de lancer dans le bain la jeune Audrey Poinas. Quel choix osé. Deux minutes après son entrée, la jeune cadette du RBF envoi un missile à 3 pts qui  refroidi magistralement la salle Pierre Loti, où une centaine de personnes étaient présentes. L’écart à la mi-temps, -8 à 37-29 mais cependant, rien n’était fini.

Un RBF nouveau en deuxième mi-temps

La pause aura été bénéfique pour les Pink Ladies, qui reviennent sur le parquet avec le plein de motivation. Et que ce fut bon. Enfin, les joueuses cadres s’illustrent. Gosia Babicka inscrit 4 points dans ce quart-temps, tout comme la recrue américaine Elle Beynnon qui s’est montrée précieuse en fin de rencontre. Sept joueuses auront scoré lors de ce troisième acte avec notamment celle qui nous vient tout droit du Canada Juliette Delaune, ou encore deux nouveaux points pour la jeune Audrey Poinas. Fin de ce troisième quart-temps, sur le score de 47-48. Que de stress en prévision pour le dernier quart-temps.

Les Pink Ladies accélèrent et écrivent l’Histoire

Les dix dernières minutes auront été largement en faveur des roannaises. Malgré la pression des supporters de Wasquehal, plus ou moins acceptable, les protégées d’Olivier Hirsch ont tenu le coup, et de quelle manière ! Avec une grande Cyrielle Guindo, et une Leonore Duchez régulière pendant tout le match qui a littéralement porté son équipe, le RBF prend le large au meilleur des moments possibles. Avec trois joueuses à plus de dix points (Elle Beynnon 10 pts, Leonore Duchez 11 pts et Gosia Babicka 12 pts) le RBF continue de scorer devant une équipe de Wasquehal incapable de rivaliser et de suivre le rythme imposé par les Pink Ladies. Le match est plié de fort belle manière par les roannaises qui ramènent la victoire à Roanne 54-67. Pour son premier match en N1. HISTORIQUE !

 

Elvire Attiogbe peut exulter après cette belle victoire
Elvire Attiogbe peut exulter après cette belle victoire

 

Quel bonheur pour les joueuses roannaises, qui repartent de leur plus long déplacement de la saison avec la victoire. La victoire d’un groupe, d’un état d’esprit qui a été irréprochable tout au long de ce déplacement. Ce qui laisse présager le meilleur pour cette équipe.

Prochain match pour le Roannais Basket Féminin, contre Voiron au Palais des Sports de Roanne samedi 3 octobre à 20h.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here