Dimanche dernier se tenait le Grand prix de Malaisie en Moto GP. Lors d’un duel en pleine course,  on voit le pilote Rossi pousser Marquez avec le pied ce qui a évidement fait chuter ce dernier.

« Je n’ai pas cherché à faire tomber » Marc Marquez, « juste à lui faire perdre du temps », s’est défendu le pilote de l’écurie Yamaha

Un Rossi qui cherche énormément à se disculper :

« Une MotoGP est lourde, ce n’est pas un coup de pied qui peut la faire tomber »,

Marquez a été très choqué de ce geste: « envoyé un coup de pied qui a atterri sur son levier de frein et a bloqué sa roue avant, le conduisant inévitablement au crash ».
« Je n’ai jamais vu ça ! Mais je veux tenter d’oublier car il est important pour l’amour de ce sport que tout ceci s’arrête ici, a ajouté le double champion du monde de la catégorie (2013, 2014). Je repars de Sepang sans point mais heureusement sans blessure. »

Valentino Rossi leader du championnat, a été sanctionné et devra s’élancer en dernière position du prochain GP à Valence le 8 novembre prochain. l’actuel leader du championnat s’élancera tout de même avec 7 points d’avance sur son coéquipier, l’espagnol Jorge Lorenzo actuel dauphin.

Le plus surprenant c’est le soutien de l’Italie envers un pilote qui effectue un geste aussi dangereux lors d’une course. Un geste qui aurait pu se finir plus tragiquement.

Un hashtag a affolé les réseaux sociaux italien avec  le #iostoconvale (Je soutiens Vale).

Les sportifs ont également présenté leur soutien comme l’entraîneur de l’inter de Milan Roberto Mancini « Une pensée pour Valentino Rossi : j’espère qu’il sera champion du monde »

« On peut discuter du geste de Rossi mais vous n’avez pas ressenti une certaine fierté et un certain plaisir en voyant ça ? Moi, si », a estimé le rugbyman Mirco Bergamasco, soutenu également par une personne qui attire les mauvais gestes: l’ancien footballeur Marco Materazzi.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here