Cela faisait une éternité qu’on avait pas assisté à un Grand-Prix aussi serré en terme de performance, une course passionnante remportée par Sébastian Vettel devant Hamilton et Bottas


 

Vettel victorieux à Barhein après un Grand-Prix à la lutte avec Mercedes et Red-Bull !

C’est au départ où Vettel à commencé à mettre la pression aux Mercedes en s’intercalant entre Bottas leader et Hamilton qui partait sur le côté sale de la piste en P2. Max Verstappen a également pris un bon envol depuis sa 6ème place sur la grille pour se placer en 4ème position, tandis que Raikkonen a eu un bon start mais s’est mis à patiner et est descendu au 7ème rang. Il lui aura fallu patienter 8 tours pour se débarrasser de Felipe Massa devant, une grosse perte de temps pour le finlandais. Son équipier allemand lui n’a pas laissé Bottas s’échapper en restant à moins d’une seconde, pendant dix tours jusqu’à sa tentative d’undercut.

 

11ème tour de course, nous retrouvons Bottas, Vettel, Hamilton, Verstappen, Ricciardo se tenant chacun en moins d’une seconde. Du jamais vu depuis longtemps en Formule 1, était-ce dû au manque de rythme de Bottas ralentissant les suiveurs ?

 

Une chose est sûre, c’est à ce moment que Ferrari tente l’undercut sur le leader pour repasser les gommes Super Soft, stratégie agressive qui aurait pu tomber à l’eau suite à l’intervention de la voiture de sécurité. Heureusement pour Vettel, il ressort devant ce qui n’est pas le cas de son équipier malchanceux rentré deux tours plus tard qui rétrograde au 6ème rang. Une voiture de sécurité intervenu suite à l’accident de Max Verstapen s’écrasant dans le mur (problèmes de freins certainement) et de l’accrochage entre Carlos Sainz et Lance Stroll.


Lewis Hamilton sous la pression de Daniel Ricciardo a été pénalisé de cinq secondes pour avoir roulé trop lentement, et bloquer l’australien en rentrant aux stands.

La seconde vague d’arrêts n’a pas impactée le résultat de la course malgré que Mercedes ai tenté une stratégie décalée avec ses pneus tendres pour Hamilton. Ses gommes plus fraîches, il revenait à coup de 1seconde par tours sur Sébastian Vettel mais sa pénalité des stands lui à joué des tours puisqu’il termine second à 6″6. Le poleman Bottas termine sur la 3ème marche du podium incapable de concrétiser sa belle performance du samedi. Il aura même été sous la pression de Kimi Räikkönen (Ferrari) qui termine à une quatrième place satisfaisante au vue des évènements en piste à seulement deux secondes.

 

Les Tops :

  • Ferrari, auteur de belles stratégies, nous avons vu un Sébastian Vettel conquérant comme depuis le début de l’année signer une 44ème victoire en carrière. Un Kimi Raikkonen qui, malgré des péripéties en piste et au niveau moteur termine au pied du podium avec de beaux dépassements. S’est-il réveillé pour la suite de la saison? Espérons le pour Ferrari.
  • Felipe Massa qui à su jouer des évènements en piste allant jusqu’à embêter la Ferrari de Raikkonen malgré sa Williams.
  • Sergio Pérez, une remontée fantastique du Mexicain. Parti 18ème, il remonte au 7ème rang.

 

Les Flops :

  • Valtteri Bottas, un manque de rythme cruel en course obligeant Mercedes à passer un message radio que l’on aime pas « laisse passer Lewis »… Etiqueté à un pilote numéro 2, nous en avons probablement la confirmation ce dimanche
  • McLaren Honda, aucune des deux monoplaces terminent la course avec un message radio de Fernando Alonso envers le motoriste désagréable mais réaliste. »Ils sont 300 mètres derrière et ils me dépassent en ligne droite. Je n’ai jamais couru avec si peu de puissance de ma vie. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here