Hier soir l’Italie affrontait la Roumanie à Bologne, pour le dernier match international de l’année.

L’occasion pour le sélectionneur Antonio Conte de donner une chance à certains joueurs peu utilisés de se montrer. A la 70ème minute de jeu, alors que la Nazionale mène 2-1, l’ancien entraîneur de la Juve opère un changement : Gianluigi Buffon cède sa place dans les buts à Salvatore Sirigu. L’opportunité pour le gardien parisien d’évoluer quelques minutes sur le terrain, lui qui n’a joué qu’une rencontre de Ligue 1 cette saison, face à Bastia. Et si l’on critiquait Kevin Trapp pour ses deux grosses boulettes en ce début de saison, Sirigu s’est lui aussi illustrer dans ce domaine hier. On joue la 87ème minute de jeu lorsque sur un coup-franc roumain, Chiriches envoie une tête vers le but du portier du PSG. La balle semble pourtant facile à capter mais Sirigu s’emmêle les pinceaux et relâche le ballon, ce qui profite à Florin Andone qui se jette et propulse le ballon au fond des filets et permet ainsi à son équipe d’arracher le match nul.

Les temps sont durs en ce moment pour Salvatore Sirigu. Remplaçant depuis le début de la saison dans son club, le portier italien a également été très marqué par les attentats du 13 novembre à Paris puisqu’il a perdu 2 amis. Il s’agit de Pierre Innocenti et Stéphane Albertini qui tenaient le restaurant « Chez Livio » à Neuilly-sur-Seine, chez qui il avait ses habitudes.

Sirigu a part ailleurs réagit à ces attentats et a notamment déclaré dans les colonnes de L’Equipe :  » Ça me fait de la peine de voir Paris attaqué comme ça. Je me sens intégré, adopté. Voir cette ville comme ça, ça fait mal ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here