C’est une performance qui est passée plutôt inaperçu parce que son écurie est modeste, mais elle vaut la peine d’en parler. Pascal Wehrlein a signé une solide 13ème place. 

Après une performance solide en Australie, le jeune pilote allemand a pu constater une progression dans les capacités de sa MRT 05 pour préserver les pneus :

« La course a été géniale pour moi », se délecte Wehrlein. « Je ne peux même pas la comparer à celle de Melbourne parce que je l’ai vécue de façon complètement différente. La voiture était meilleure, notre gestion des pneus était meilleure, tout était en grand progrès. »

Auparavant, Wehrlein avait bien failli réaliser un exploit en manquant le passage en Q2 de peu. Il s’était qualifié 16ème trois dixièmes moins vites que la Red Bull de Daniil Kvyat en 15ème position.

En course, il a été en mesure de se battre dans le milieu de peloton et de dépasser d’autres concurrents. Il était donc heureux en se présentant face aux médias :

« J’ai pris un bon départ et je suis parvenu à éviter tout contact, et le reste du premier relais a été vraiment fun. C’était agréable d’être si compétitif. J’étais 7e à un moment et j’ai vraiment apprécié de dépasser les Force India. Ça aurait été bien de dépasser la deuxième Sauber à la fin mais j’ai commencé à perdre les pneus à ce moment-là. »

Ce résultat selon lui n’aurait pas été possible sans le travail de ses mécaniciens et ingénieurs sur la dégradation des pneus. Les quelques petites évolutions apportées par l’équipe ont donc parfaitement joué leur rôle. Certaines écuries perdent souvent en performance à cause de mauvaises pièces.

Ce résultat est encourageant pour la suite, et celle-ci s’annonce positive :

« Nous avons quand même connu de la dégradation des pneumatiques, c’est pour ça que nous sommes passés sur une stratégie à trois arrêts, mais c’était beaucoup mieux qu’à la dernière course, c’est bon signe pour nous. J’avais une voiture géniale et c’est enthousiasmant de voir le grand potentiel que nous avons. »

Avec Haryanto qui a réussi à rallier l’arrivée, Manor poursuit son travail d’acquisition de données en vue d’apporter de nouvelles améliorations et pourquoi pas, obtenir d’encore meilleurs résultats.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here